Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Coronavirus : baisse des nouvelles infections mais les clusters dans de grandes villes restent alarmants

Actualités 06.07.2020 à 20h16

SEOUL, 06 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud a rapporté ce lundi une légère baisse des cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) mais a affiché une hausse continue des infections en grappes dans de grandes villes, dont Gwangju, et des cas importés, mettant la lutte contre le virus à rude épreuve.

Le pays a ajouté 48 cas, dont 24 contaminations locales, portant le nombre total à 13.137, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Le chiffre a marqué un léger recul par rapport aux 61 nouveaux cas de Covid-19 de dimanche et aux 63 cas de vendredi et samedi.

Parmi les infections locales, sept cas ont été identifiés à Gwangju, dans le sud-ouest du pays, six dans la province du Gyeonggi, entourant Séoul, et à la ville portuaire d'Incheon, juste à l'ouest de la capitale. Trois cas ont été rapportés à Séoul, ont détaillé les KCDC.

«Nous demandons aux Sud-Coréens de faire preuve de prudence alors que les infections dans les établissements religieux ou via des activités de vente en porte-à-porte continuent à se multiplier», a souligné la directrice des KCDC, Jeong Eun-kyeong, lors d'un point de presse.

Un total de 87 cas sont liés au temple Gwangneuk à Gwangju jusqu'à lundi, en hausse de sept par rapport à la veille. Le chiffre inclut les cas d'un temple protestant, situé dans la même ville, alors qu'il a été révélé que les deux clusters avaient des liens.

Des voitures font la queue dans un centre de tests «drive-thru» pour le nouveau coronavirus (Covid-19) à Gwangju, dans le sud-ouest du pays, le lundi 6 juillet 2020.

Les KCDC ont dit que le taux de reproduction du Covid-19 dans les provinces du Chungcheong, dans le sud du pays, et la région de Honam dont la ville de Gwangju, dans le sud-ouest du pays, était de plus de 1,3 durant la semaine dernière, un taux supérieur à la moyenne nationale de 1,06.

Ce taux de reproduction reflète le nombre moyen de personnes infectées par un seul patient. Il s'agit d'un moyen de mesurer la transmissibilité d'une maladie et un chiffre élevé indique une plus grande possibilité d'infections parmi la population.

«Le risque d'infection dans la région est le plus élevé», a indiqué Jeong, évoquant le récent foyer d'infection lié au temple Gwangneuk.

Un autre fidèle de l'église de Wangsung dans l'arrondissement de Gwanak, dans le sud-ouest de Séoul, a été confirmé comme ayant infecté par le virus, portant le nombre total concerné à 36.

Des membres du personnel médical testent des enfants qui étaient dans un jardin d'enfants et les membres de leur famille dans un centre de tests «drive-thru» pour le nouveau coronavirus (Covid-19) à Gwangju, le lundi 6 juillet 2020.

L'un des hôpitaux de la ville centrale de Daejeon a compté 10 patients, un de plus que la veille.

Daegu, qui constituait au début le foyer de Covid-19 le plus important dans le pays, a ajouté une nouvelle contamination. La ville, représentant plus de la moitié des cas de Covid-19, a subi récemment un autre rebond du nombre de nouveaux patients du fait d'infections groupées dans une école d'acting.

Le gouvernement de la province du Jeolla du Sud, englobant Gwangju, a annoncé plus tôt qu'il élèverait le niveau de distanciation sociale de la région à 2, contre 1 actuellement, équivalent à la «distanciation dans la vie quotidienne».

La hausse du degré de la distanciation sociale appelle à des mesures préventives plus strictes, y compris l'interdiction de rassemblement de 50 personnes ou plus dans des salles fermées et 100 ou plus en extérieur, et le port obligatoire d'un masque dans les transports en commun.

Un panneau d'avertissement sur le nouveau coronavirus (Covid-19) est installé devant un institut privé à Gwangju, dans le sud-ouest du pays, le lundi 6 juillet 2020.

Un total de 246 écoles ont été fermées ce lundi, près de 180 d'entre elles étant situées à Gwangju, selon le ministère de l'Education.

Les écoles maternelles, élémentaires, les collèges et les lycées dans l'arrondissement de Buk à Gwangju, où un enfant d'une école primaire a été testé positif, resteront toutes fermées pendant une semaine, à l'exception des lycéens de dernière année qui préparent l'examen d'entrée à l'université prévu à la fin de l'année.

La Corée du Sud a signalé des infections sporadiques en grappes dans le grand Séoul depuis qu'elle a allégé la distanciation sociale stricte le 6 mai en raison de l'aplatissement de la courbe des contaminations.

Les KCDC ont dit ne pas être en mesure de suivre les chaînes d'infections de 75 des 699 nouveaux patients des deux dernières semaines, soit 10,7%.

La part des infections liées aux transmissions non identifiées a dépassé 10% le 15 juin pour la première fois depuis que les autorités ont commencé à recueillir des données le 6 avril, ont fait savoir les KCDC.

Le pays a rapporté 24 autres cas importés, alourdissant le nombre de cas du même type à 1.690. Parmi les nouveaux cas, 15 ont été détectés dans les points de contrôle de quarantaine.

La Corée du Sud a enregistré des cas importés à deux chiffres pour le 11e jour consécutif.

Quant à la théorie selon laquelle le Covid-19 se transmet par voie aérienne, les autorités sanitaires locales ont dit que plus d'études devaient être effectuées.

Plus tôt dans la journée, des centaines de scientifiques ont déclaré qu'il existait une preuve montrant que des particules plus petites du virus peuvent infecter des personnes de cette manière, contredisant les rapports indiquant que la maladie de coronavirus se transmet d'une personne à une autre via de petites gouttelettes nasales ou buccales.

«D'autres études doivent être réalisées pour plus de preuves sur le fait que la propagation du virus se fait par voie aérienne», a dit le vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales, Kim Ganglip, lors d'une conférence de presse.

Le pays a rapporté un autre décès, portant le nombre de cas mortels à 284. Le taux de mortalité s'est élevé à 2,16%.

Le nombre de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet était de 11.848, soit 16 de plus qu'un jour plus tôt.

La Corée du Sud a effectué 1.331.796 tests depuis le 3 janvier.

mjp@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page