Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Biegun va arriver à Séoul alors que Pyongyang refuse de discuter

Actualités 07.07.2020 à 14h00

SEOUL, 07 juil. (Yonhap) -- Le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun arrivera ce mardi à Séoul pour discuter de la dénucléarisation de la Corée du Nord alors que le pays communiste a rejeté de nouveau la possibilité de reprendre les négociations avec les Etats-Unis.

Le Nord a dit clairement dans un communiqué plus tôt aujourd'hui n'avoir «aucune intention» de discuter avec les Etats-Unis en indiquant qu'il y a toujours des gens qui parlent de cette possibilité même si la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, a publié samedi dernier une déclaration rejetant l'idée.

Biegun, qui est aussi l'envoyé nucléaire en chef de Washington, doit arriver à la base aérienne d'Osan, au sud de Séoul, à bord d'un avion militaire pour un séjour de trois jours. Alex Wong, représentant spécial adjoint pour les affaires nord-coréennes, l'accompagnera lors de la visite.

A Séoul, Biegun prévoit de tenir des discussions avec Lee Do-hoon, l'envoyé nucléaire sud-coréen, sur les moyens de sortir les négociations nucléaires de l'impasse. Les relations intercoréennes après la destruction du bureau de liaison conjoint par le Nord devraient aussi être abordées.

Les autres officiels qu'il rencontrera incluent la ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et le vice-ministre des Affaires étrangères Cho Sei-young. Il pourrait aussi voir le nouveau conseiller présidentiel à la sécurité nationale, Suh Hoon.

Le département d'Etat américain a déclaré lundi que Biegun visiterait Séoul et Tokyo de mardi à vendredi «pour poursuivre la coopération alliée étroite» dans les questions bilatérales et autres et pour «renforcer davantage la coordination pour la dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée de la RPDC». La RPDC est l'acronyme du nom officiel de la Corée du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

Les discussions nucléaires entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont en suspens depuis le sommet sans accord tenu l'année dernière à Hanoï entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Les deux parties ont tenu des discussions au niveau opérationnel à la fin de la même année mais aucun progrès n'a été réalisé.

Le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun part pour le Japon à l'aéroport international de Gimpo, à l'ouest de Séoul, le 17 décembre 2019, après son séjour en Corée du Sud pour des discussions sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page