Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La ville de Séoul dévoile un plan d'action pour devenir neutre en carbone d'ici 2050

Actualités 08.07.2020 à 19h41
Cette photo prise le 1er juillet 2020 montre un panneau indiquant la présence d'une zone verte où les voitures émettant un gros volume de dioxyde de carbone ne peuvent entrer.

SEOUL, 08 juil. (Yonhap) -- Le maire de Séoul Park Won-soon a dévoilé ce mercredi un plan d'action visant à rendre la capitale sud-coréenne neutre en carbone d'ici 2050, en interdisant les voitures à moteur à combustion et en limitant les émissions des grands bâtiments.

Le plan fait partie des efforts de la ville qui cherche à devenir plus écologique. La municipalité vise à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% en 2030, 70% en 2040 et enfin devenir neutre en carbone ou zéro émission carbone en 2050.

«Nous mettrons en œuvre simultanément cinq projets dans les secteurs de la construction, des transports, des forêts, de l'énergie et de la circulation des ressources en injectant 2.600 milliards de wons (2,2 milliards de dollars) d'ici 2020», a déclaré Park lors d'un point de presse.

Le plan se concentre notamment sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre dégagées par les bâtiments, les transports et les déchets, qui représentent ensemble près de 94% des émissions totales de la ville.

Dans le cadre de ce plan, la mairie propose au gouvernement d'autoriser uniquement l'immatriculation des voitures électriques et à pile combustible à hydrogène et d'interdire aux autres voitures de circuler à l'intérieur des «zones de transport vertes» de la ville en 2035. La municipalité envisage d'appliquer ce dispositif à l'ensemble de la capitale d'ici 2050.

La ville de Séoul veut rénover les immeubles obsolètes, en commençant d'abord par les installations publiques comme les centres de santé pour les enfants et les personnes âgées, afin de les rendre plus efficaces en termes de consommation énergétique.

A partir de l'année prochaine, la ville envisage aussi de mener un programme pilote qui limite les émissions des bâtiments publics dont la superficie est supérieure à 1.000 mètres carrés. La ville projette d'étendre cette mesure aux bâtiments privés en 2022.

Le gouvernement municipal a dit qu'il consulterait avec le ministère de l'Environnement et d'autres agences pour changer la loi de façon à réaliser les idées proposées.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page