Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud et le Cambodge vont lancer des négociations en vue d'un ALE

International 09.07.2020 à 15h00

SEOUL, 09 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud et le Cambodge sont convenus ce jeudi de lancer des négociations officielles pour un accord de libre-échange (ALE) bilatéral, ouvrant la voie à la quatrième économie d'Asie pour pénétrer plus profondément le marché du Sud-Est asiatique et stimuler ses exportations minées par le nouveau coronavirus (Covid-19).

L'annonce est intervenue plus d'un an après que le Premier ministre cambodgien Hun Sen a proposé de préparer un ALE lors de son sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in à Phnom Penh en mars 2019.

Les deux pays ont réalisé une étude de faisabilité conjointe au cours des cinq premiers mois de cette année.

«Au milieu de la propagation du Covid-19, il est devenu plus important pour la Corée du Sud d'élargir sa coopération avec les pays d'Asie du Sud-Est», a déclaré la ministre du Commerce Yoo Myung-hee dans un communiqué.

La ministre en charge des négociations commerciales Yoo Myung-hee prend la parole durant une visioconférence avec des députés liés au commerce et des experts de grands pays, organisée par le Forum économique mondial (FEM), à Séoul, le mercredi 8 juillet 2020. (Photo fournie par le ministère de l'Economie et des Finances. Revente et archivage interdits)

«Nous sommes ravis de lancer des négociations sur un ALE avec le Cambodge, qui peut potentiellement devenir le nouveau centre de production et de commerce de l'Asean (Association des nations de l'Asie du Sud-Est)», a ajouté Yoo. «Les deux pays feront des efforts pour arriver à un résultat significatif au cours de cette année.»

Séoul et Phnom Penh devraient tenir leur premier cycle de négociations dès ce mois-ci.

Le volume des échanges entre les deux pays a atteint le niveau record de 1 milliard de dollars en 2019, soit une progression de 6% par rapport à l'année précédente, selon les données compilées par l'Association coréenne du commerce international (KITA).

Les expéditions de la Corée du Sud vers le pays d'Asie du Sud-Est ont atteint 697 millions de dollars en 2019, en hausse de 5,5% sur un an. L'excédent commercial était de 361 millions de dollars.

Cette augmentation a été significative, les exportations annuelles de la Corée du Sud ayant chuté de plus de 10% sur un an en 2019 sur fond de brouille commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

La Corée du Sud expédie principalement des camions de fret, des boissons et des textiles tricotés au Cambodge, tout en important des vêtements et des chaussures.

Cette décision est conforme aux efforts de la Corée du Sud pour conclure des accords de libre-échange distincts avec tous les membres de l'Asean.

Le pays en a déjà un avec le bloc économique asiatique, mais il cherche également à conclure des accords individuels pour définir plus de détails et atténuer sa dépendance commerciale vis-à-vis des Etats-Unis et de la Chine.

En janvier, Séoul et Manille ont tenu le cinquième cycle de négociations officielles pour leur ALE. Des pourparlers avec la Malaisie sont également en cours.

La Corée du Sud a déjà noué des ALE séparés avec le Vietnam et Singapour.

L'Accord de partenariat économique global (CEPA) avec l'Indonésie attend également une cérémonie de signature officielle.

Le Cambodge est la 58e destination d'exportation du pays du Matin-Clair.

La pandémie de Covid-19 a cependant rendu important pour la Corée du Sud de réduire tous les types d'obstacles.

Les expéditions sortantes sud-coréennes ont chuté de 10,9% en juin, marquant le quatrième mois consécutif de baisse face aux retombées de la pandémie.

En parallèle, Séoul poursuit l'objectif de conclure le Partenariat économique global régional (RCEP) qui couvre également les membres de l'Asean d'ici la fin de cette année. Une fois conclu, il créera un méga-bloc économique qui représentera un tiers du produit intérieur brut mondial.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page