Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : le nombre de cas importés au plus haut en près de 4 mois

Actualités 13.07.2020 à 16h51

SEOUL, 13 juil. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires journaliers de nouveau coronavirus (Covid-19) ont rebondi à plus de 60 en moins d'une semaine ce lundi alors que les infections importées ont augmenté à leur plus haut niveau en près de quatre mois dans un contexte de hausse continue des clusters d'infections dans de grandes villes.

Le pays a ajouté 62 cas, dont 19 infections locales, portant le nombre total de cas à 13.479, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Le chiffre a marqué une forte hausse par rapport aux 44 cas rapportés dimanche et 35 samedi. Il s'agissait du nombre le plus important depuis que les infections journalières ont atteint 63 mercredi dernier.

Les cas importés ont émergé comme un autre obstacle majeur dans la lutte contre le virus du pays. Le pays a signalé 43 infections importées supplémentaires, affichant un nombre à deux chiffres pour le 18e jour consécutif. C'est le chiffre le plus important depuis le 25 mars, jour où les nouveaux cas importés ont atteint 51.

Depuis aujourd'hui, le pays demande aux arrivées depuis quatre nations à haut risque, à savoir le Bangladesh, le Pakistan, le Kazakhstan et le Kirghizistan, de présenter un certificat fourni dans les 48 heures précédant le départ et prouvant qu'ils ont été testés négatifs au virus.

Les cas importés, qui étaient autrefois la principale source de cas de virus dans le pays, avaient baissé à un chiffre en juin grâce aux mesures de quarantaine renforcée dans les aéroports.

Mais ces cas ont rebondi aux nombres à deux chiffres à la mi-juin sur fond de mesures de restrictions mondiales atténuées.

Les autorités sanitaires ont indiqué que des cas de virus sont liés aux navires entrant en Corée du Sud pour changer des membres de leur équipage.

«Toutes les arrivées internationales doivent se placer en auto-quarantaine de deux semaines et effectuer un test pour le virus dans les trois jours. Donc, la possibilité est faible que le virus venu des pays étrangers se propage dans les communautés locales», a déclaré Yoon Tae-ho, un haut responsable du ministère de la Santé et des Affaires sociales, lors d'un point de presse.

Parmi les 722 patients confirmés durant les deux dernières semaines, les cas importés ont représenté 42,7% du total, ont dit les KCDC.

«Rien qu'au mois de juin, 0,46% des arrivées internationales ont été testées positives au virus», a fait savoir la directrice générale des KCDC, Jeong Eun-kyeong, lors d'un point de presse.

Les clusters d'infections sporadiques à travers le pays continuent à faire pression sur les efforts pour contenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), et la plupart des cas sont liés aux établissements religieux et entreprises de vente en porte-à-porte.

La région de Séoul, densément peuplée, a représenté la plupart des cas locaux le mois dernier, mais l'épidémie s'est étendue vers d'autres régions du pays.

Parmi les infections locales, 13 cas ont été rapportés dans le grand Séoul. Les cas liés à un hôpital à Gwangmyeong, dans la province du Gyeonggi, juste au sud de Séoul, ont atteint cinq à midi, en hausse de deux par rapport à la veille.

Six cas ont été signalés à Gwangju, à 330 km au sud-ouest de Séoul. La ville a émergé récemment comme un nouveau foyer de propagation communautaire en dehors de la zone métropolitaine de Séoul.

Les cas liés à une société de vente porte-à-porte à Gwangju se sont passés à 140 à midi, soit cinq nouvelles infections au cours des dernières 24 heures.

La Corée du Sud a été frappée par des clusters d'infections multiples et sporadiques dans la zone métropolitaine de Séoul depuis qu'elle a allégé son programme de distanciation sociale le 6 mai grâce à l'aplatissement de la courbe des infections.

Les autorités sanitaires du pays restent nerveuses sur une éventuelle nouvelle vague de contaminations en été sur fond d'augmentation continue des infections locales et importées.

Des tests aléatoires sur 3.055 Sud-Coréens ont montré qu'une seule personne était immunisée contre le Covid-19. Cela indique que l'immunisation contre le virus ne concerne que 0,03% de la population.

Le ministre de la Santé Park Neunghoo a indiqué dimanche qu'une immunité collective était «impossible» dans le pays et a appelé de nouveau les citoyens à suivre rigoureusement les mesures hygiéniques jusqu'à ce qu'un vaccin soit disponible.

La Corée du Sud n'a rapporté aucun décès, portant le cumul des cas mortels à 289. Le taux de mortalité s'est élevé à 2,14%.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 12.204, soit 26 de plus qu'un jour plus tôt.

Le pays a effectué 1.408.312 tests depuis le 3 janvier.

Des citoyens en portant un parapluie arrivent au centre de dépistage pour le Covid-19 installé au centre médical public dans l'arrondissement de Gwangsan à Gwangju le lundi 13 juillet 2020.
Des officiels sanitaires informent les arrivées internationales des moyens de transport à l'aéroport internationale d'Incheon le lundi 13 juillet 2020. Le pays a commencé ce lundi à demander aux arrivées depuis le Bangladesh, le Pakistan, le Kazakhstan et le Kirghizistan de présenter un certificat fourni dans les dernières 48 heures précédentes leur départ prouvant qu'ils ont été testés négatifs au virus.
Des citoyens attendent pour demander des allocations chômage dans un centre de protection sociale au cœur de Séoul le lundi 13 juillet 2020.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page