Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les chefs d'entreprise participeront au lancement du projet New Deal de Moon

Actualités 13.07.2020 à 20h29
Le président Moon Jae-in s'est rendu au siège de Douzone, une société de gestion des mégadonnées, à Chuncheon, dans la province du Gangwon, le 18 juin 2020.

SEOUL, 13 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a invité des chefs d'entreprise à un événement à Cheong Wa Dae cette semaine afin de dévoiler les détails de son initiative de New Deal à la corénne, un plan de relance économique, a fait savoir le bureau présidentiel.

Moon prévoit d'organiser la cérémonie mardi, trois mois après avoir présenté son projet visant à créer des emplois et promouvoir la croissance économique en réponse à la crise du nouveau coronavirus (Covid-19) et pour l'après-coronavirus.

Il a présenté le Green New Deal et le Digital New Deal, deux piliers de la nouvelle initiative.

Le vice-président du groupe Hyundai Motor, Chung Euisun, envisage de prendre part à la cérémonie à Cheong Wa Dae via visioconférence pour discuter du Green New Deal, a fait savoir Yoon Jae-kwan, le porte-parole adjoint de la présidence. Chung, chef du principal constructeur automobile sud-coréen, cherche à développer des véhicules respectueux de l'environnement.

Han Seong-sook, PDG de Naver Corp., l'opérateur du premier portail Internet du pays, participera aussi à l'événement via téléconférence pour parler du Digital New Deal, a ajouté Yoon. Le projet vise à développer les plateformes en ligne et d'autres infrastructures numériques.

Parmi les autres participants à l'événement figurent les dirigeants des principaux lobbys, y compris Park Yong-man, chef de la Chambre de commerce et d'industrie de Corée (KCCI), et Sohn Kyung-shik, chef de la Fédération des employeurs coréens (KEF), ainsi que Kim Dong-myeong, chef de la Fédération des syndicats coréens (FKTU).

Kim Myeong-hwan qui dirige la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) sera absent. La KCTU est en désaccord avec le gouvernement concernant le partage du fardeau en vue de surmonter l'impact économique de la pandémie.

Le responsable de Cheong Wa Dae a souligné que la version coréenne du New Deal est un projet de groupe.

Il s'agit d'un «projet pour concentrer le pouvoir national», a dit Yoo. «C'est un projet visant à surmonter rapidement la crise économique due au Covid-19 en combinant le rôle d'amorçage du gouvernement et le rôle de leader des entreprises.»

Le projet a aussi pour but de créer de nombreux emplois et transformer «la république de Corée en une nation d'avant-garde», a-t-il ajouté en utilisant le nom officiel du pays.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page