Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pompeo dit espérer voir un autre sommet Etats-Unis-Corée du Nord mais reste sceptique

Actualités 17.07.2020 à 09h21

WASHINGTON, 16 juil. (Yonhap) -- Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré jeudi espérer voir un autre sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord cette année mais rester sceptique sur cette possibilité.

Dans une interview accordée à Fox News, Pompeo a expliqué ne pas avoir encore vu de preuves montrant que les deux parties pourraient réaliser un progrès, en rassemblant les dirigeants des deux pays pour ce qui serait leur quatrième réunion.

«Nous n'allons pas avoir de sommet, nous n'allons pas rassembler le dirigeant Kim et le président Trump à moins qu'il n'y ait quelque chose qu'ils peuvent accomplir», a-t-il souligné en parlant de la position de Washington sur la possibilité de la tenue d'un autre sommet pour discuter de la dénucléarisation nord-coréenne.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo prend la parole durant une conférence de presse au département d'Etat à Washington, le mercredi 15 juillet 2020. (Reuters=Yonhap)

«Si c'était le cas, si nous arrivions dans un environnement où nous pouvons obtenir un bon résultat, une étape significative le long du chemin vers l'objectif mondial de dénucléariser la Corée du Nord, nous trouverions un moyen de rassembler les dirigeants», a indiqué Pompeo.

«Mais nous n'avons que quelques mois entre maintenant et l'élection, et je ne vois pas encore de preuves que nous allons atteindre le point où nous pouvons rassembler ces dirigeants. J'espère avoir tort. J'espère que nous obtiendrons la chance de le faire mais je ne prévois pas que nous le ferons», a-t-il ajouté.

Ses remarques sont conformes à celles qu'il a formulées mercredi.

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sont convenus lors de leur premier sommet en juin 2018 à Singapour de travailler pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité.

Les efforts pour mettre en place l'accord sont au point mort après que le deuxième sommet tenu en février 2019 au Vietnam qui s'est terminé sans accord du fait de divergences d'opinions sur l'étendue de la dénucléarisation de la Corée du Nord et la levée des sanctions américaines. Leur troisième et dernière réunion s'est déroulée dans la Zone démilitarisée (DMZ) à la frontière intercoréenne en juin 2019.

Trump a fait savoir la semaine dernière à la Gray Television qu'il rencontrerait de nouveau Kim s'il pensait que cela serait «utile».

Les Nord-Coréens ont répété ne voir aucun intérêt à discuter avec les Américains tant que les Etats-Unis maintiennent leur position.

Vendredi dernier, Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen, a publié un communiqué disant qu'elle doute de la tenue d'un autre sommet cette année.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page