Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : au moins 60 nouveaux cas pour le 2e jour consécutif, les cas importés dans le collimateur

Actualités 17.07.2020 à 16h02
Des personnels de santé effectuent des tests dans un centre de dépistage à Jeju le vendredi 17 juillet 2020.

SEOUL, 17 juil. (Yonhap) -- Le nombre de cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) s'est établi ce vendredi autour de 60 pour le deuxième jour d'affilée alors que les nouvelles infections en provenance de l'étranger restent toujours importantes avec une tendance haussière du nombre de contaminations locales.

Le pays a ajouté 60 cas, dont 39 infections importées, portant le nombre total à 13.672, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

C'est la troisième fois cette semaine que le pays a signalé 60 nouveaux patients ou plus sur une base journalière après avoir détecté lundi 62 infections supplémentaires et 61 hier.

Les cas venant de l'étranger ont augmenté à deux chiffres pour le 22e jours de suite.

Parmi les 39 nouveaux cas importés, 25 ont été détectés dans les points de contrôle de quarantaine des aéroports et ports maritimes.

Par pays, 20 infections étaient originaire de Russie, huit des Etats-Unis et six d'Irak. Leur nombre total est désormais de 2.005.

«Il y a une faible possibilité que les cas importés entraînent une transmission communautaire dans le pays», a estimé la directrice générale des KCDC Jeong Eun-kyeong. «La moitié des cas importés sont détectés dans les points de contrôle de quarantaine et nous surveillons étroitement les arrivées au cours de leur période d'isolement de deux semaines.»

Jeong a toutefois reconnu qu'il y a eu récemment trois ou quatre cas d'infection secondaire causés par des arrivants de l'étranger.

Une grande partie des infections importées étaient en provenance d'Irak, des dizaines de travailleurs sud-coréens ayant été testés positifs au Covid-19 à leur retour dans le pays ces derniers jours.

Afin de ramener dans le pays en sécurité les travailleurs restant, le gouvernement a fait part de son plan d'envoyer des avions affrétés vers le pays du Moyen-Orient la semaine prochaine. Au moins 800 travailleurs sont en Irak pour une série de projets de construction, où le nombre journalier de nouvelles infections au virus s'élève à environ 2.000.

«Nous confirmerons bientôt combien d'avions affrétés doivent être envoyés à l'Irak après avoir sondé les travailleurs là-bas», a déclaré un haut officiel du ministère de la Santé. «Une fois que les travailleurs seront arrivés, ils seront isolés dans un centre provisoire pendant deux semaines.»

Dans la ville portuaire de Busan, les autorités sanitaires sont également en alerte élevée suite à plusieurs cas de Covid-19 rapportés sur des vaisseaux battant pavillon russe. Au moins 22 membres d'équipage ont été testés positifs au virus sur trois de ces bateaux ces deux derniers jours.

Ces cas font suite à un regroupement de contaminations liées à des bateaux battant pavillon russe à Busan le mois dernier lorsque 19 cas connexes ont été signalés.

En raison de la hausse de cas impliquant des marins russes, les autorités sanitaires ont fait part de leur projet d'effectuer des tests de dépistage sur tous les membres d'équipage des navires russes qui ont beaucoup de contacts avec des travailleurs locaux à partir de lundi prochain.

Afin d'endiguer la hausse des cas importés, la Corée du Sud demande depuis lundi aux arrivées en provenance de quatre pays à haut risque, à savoir le Bangladesh, le Pakistan, le Kazakhstan et le Kirghizstan, de remettre un certificat montrant qu'ils ont été testés négatifs au Covid-19.

Séoul ajoutera deux autres pays à la liste lundi prochain même si le gouvernement n'a pas précisé lesquels pour des raisons diplomatiques.

Le nombre de nouvelles infections locales a rebondi pour dépasser les 20 pour la première fois en cinq jours dans un contexte d'importants cas groupés signalés à travers le pays.

Parmi les 21 cas localement transmis, sept ont été détectés à Séoul et cinq dans la province du Gyeonggi entourant la capitale suite à la confirmation d'infections supplémentaires liées à une société de vente en porte-à-porte et à un immeuble de bureaux.

Gwangju a ajouté cinq nouveaux patients alors que l'île de Jeju a également confirmés trois cas supplémentaires de Covid-19.

La Corée du Sud a adopté le mois dernier un système de distanciation sociale comportant trois niveaux qui ajuste l'intensité des directives de prévention contre le virus selon la gravité de l'épidémie.

Le pays est actuellement au «niveau 1 de distanciation sociale», bien que plusieurs municipalités aient élevé leur niveau dans le but de contenir la propagation du virus dans la région.

Les autorités sanitaires ont affirmé que chaque municipalité pouvait monter le niveau de distanciation sociale si le taux de reproduction de base indiquant le nombre de personnes qu'un patient est susceptible d'infecter s'élève à 1,3. Pour le grand Séoul, si le nombre de nouveaux cas confirmés atteint 40 ou plus en moyenne sur une période d'une semaine, il peut aussi faire passer l'alerte de distanciation sociale au niveau supérieur.

La Corée du Sud a rapporté deux autres décès, portant le bilan des cas mortels à 293, selon les KCDC.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 12.460, soit 64 de plus qu'un jour plus tôt, alors que 919 patients sont actuellement sous traitement, en baisse de six par rapport à la veille.

Le pays a effectué 1.451.017 tests depuis le 3 janvier.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page