Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Premier ministre appelle à la «prudence» en examinant l'ouverture des zones de la ceinture verte

Actualités 19.07.2020 à 14h55

SEOUL, 19 juil. (Yonhap) -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a appelé ce dimanche à la «prudence» en envisageant de lever les zones de la ceinture verte dans la région métropolitaine de Séoul pour remédier à la pénurie de logements, avertissant qu'elles ne pourront pas être restaurées une fois endommagées.

Le Parti démocrate au pouvoir et le gouvernement ont pesé l'option de lever les restrictions de développement sur les zones de la ceinture de verdure, bien que les militants et autres opposants aient soulevé des inquiétudes quant à son impact environnemental et ont déclaré qu'elle ne devrait être envisagée qu'en «dernier recours».

«Ce qui est juste, c'est que nous devrions adopter une approche très prudente. C'est parce que les ceintures vertes ne peuvent pas être restaurées une fois qu'elles sont endommagées», a-t-il averti dans une interview avec le radiodiffuseur local KBS.

Le Premier ministre Chung Sye-kyun s'exprime lors d'une réunion de coordination des politiques au complexe gouvernemental de Séoul, le 17 juillet 2020.

Le Premier ministre a noté que le gouvernement n'a pas encore finalisé sa décision sur la possibilité de lever les restrictions de la ceinture de verdure afin de sécuriser davantage de terrains pour la construction de nouveaux appartements à Séoul et dans ses environs.

«Nous sommes à un stade où nous examinons toutes les possibilités», a déclaré Chung.

«Nous formulerons et annoncerons des mesures politiques affinées, plutôt que des mesures bricolées à la hâte, le plus tôt possible», a-t-il ajouté.

Au cours de la semaine dernière, de hauts responsables publics et du parti au pouvoir, y compris Kim Sang-jo, conseiller présidentiel aux politiques, ont déclaré que le gouvernement envisageait de lever les restrictions de la ceinture de verdure.

Leurs remarques ont divisé le public alors que les critiques soutiennent qu'il peut y avoir d'autres alternatives pour sécuriser plus d'espace de construction tout en gardant intactes les zones de la ceinture verte, qu'ils considèrent comme les «poumons» de la capitale densément peuplée.

Le Premier ministre a déclaré qu'il était «inapproprié» pour les décideurs politiques de formuler une profusion de remarques sur des mesures politiques qui ne sont pas finalisées, alors que ces remarques pourraient semer la confusion dans le public et donner un «mauvais signal» au marché.

Le parti au pouvoir et le gouvernement cherchent à élaborer des moyens de freiner la hausse continue des prix des logements dans un contexte de colère croissante des citoyens face à son projet d'appliquer des taux d'imposition plus élevés aux propriétaires de plusieurs biens immobiliers, ce qui, selon les critiques, ne ferait qu'entraîner une nouvelle augmentation des coûts de location des logements.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page