Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de l'Unification désigné souhaite une coopération humanitaire indépendante avec le Nord

Actualités 21.07.2020 à 16h49
Le candidat au poste de ministre de l'Unification Lee In-young parle le mardi 21 juillet 2020 devant des journalistes au Bureau du dialogue intercoréen à Séoul.

SEOUL, 21 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud doit poursuivre la coopération humanitaire intercoréenne indépendamment de la plate-forme du «groupe de travail» établie pour coordonner avec les Etats-Unis la politique vis-à-vis de la Corée du Nord, a affirmé ce mardi le candidat au poste de ministre de l'Unification, Lee In-young.

Lee, député quatre fois élu, a tenu ces propos lors d'une rencontre avec des journalistes dans le centre de Séoul et a ajouté qu'un «échange de petite taille» avec le Nord, notamment dans le domaine humanitaire, pourrait être un moyen de surmonter les restrictions imposées par les sanctions internationales en vue d'accroître les échanges et la coopération transfrontaliers.

«A mon avis, il doit y avoir une distinction entre les solutions qui doivent être trouvées à travers le groupe de travail et les choses que nous pouvons faire par nous-mêmes», a-t-il déclaré. «Par exemple, le domaine humanitaire lié aux aliments et souffrances et les choses que la population souhaite voir avant de mourir peuvent être poursuivies par nous-mêmes sans consultation à travers le groupe de travail.»

Lee semblait faire référence à la possibilité de fournir des aliments et médicaments au Nord et d'organiser des réunions de familles séparées depuis la guerre de Corée (1950-1953).

Séoul et Washington ont lancé le groupe de travail en novembre 2018 afin de coordonner leurs approches sur la dénucléarisation nord-coréenne, l'aide humanitaire, l'application des sanctions et les relations intercoréennes.

Pyongyang considère le groupe de travail comme un obstacle aux progrès dans les relations intercoréennes.

Lee a noté que des «sommes d'argent» qui pourraient servir au programme de développement nucléaire et balistique du Nord a été une question majeure concernant l'application des sanctions contre le Nord, en ajoutant que l'«échange de petite taille» pourrait être un moyen «créatif» pour surmonter les restrictions dans le renforcement des échanges intercoréens.

«J'espère chercher un échange de petite taille (avec le Nord) dans le domaine humanitaire lié aux aliments et souffrances et aux choses que la population souhaite voir avant de mourir», a-t-il dit. «Par exemple, de l'eau du mont Paekdu et de l'alcool (à base d'eau) du fleuve Taedong pourraient être échangés avec notre riz et nos médicaments à travers un commerce article contre article.»

Lee a noté que la coopération avec le Nord dans le domaine humanitaire, avec la reprise des pourparlers intercoréens en suspens, favoriserait la construction de la confiance mutuelle nécessaire pour que les deux Corées parlent à nouveau de la mise en œuvre des accords conclus à travers les réunions et sommets.

A propos de la possibilité d'organiser des voyages individuels en Corée du Nord comme un moyen d'améliorer les relations intercoréennes sans aller à l'encontre des sanctions contre Pyongyang, Lee a fait part de son souhait de voir de tels voyages être d'abord proposés aux personnes âgées qui souhaitent revoir leurs proches au Nord.

«J'espère que ces voyages pourront commencer d'abord au mont Kumgang (au Nord). Par ailleurs, j'aimerais proposer des visites à Panmunjom en petit nombre», a-t-il dit.

Concernant les exercices militaires conjoints estivaux avec les Etats-Unis, le ministre désigné a dit souhaiter «personnellement» le report des exercices.

La désignation de Lee est intervenue alors que les liens intercoréens se sont fortement dégradés après que le Nord a fait exploser le bureau de liaison conjoint à Kaesong le mois dernier en signe d'indignation contre les prospectus de propagande anti-Pyongyang envoyés par des activistes au Sud.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page