Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les prix des appartements à Séoul ont bondi le plus au cours du mandat de Moon

Actualités 25.07.2020 à 11h00
Complexe d'appartements dans l'arrondissement de Songpa, à Séoul. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 25 juil. (Yonhap) -- Les prix des appartements à Séoul ont augmenté de manière plus importante au cours du mandat du président Moon Jae-in que lors des précédentes administrations, a montré un récent rapport dressé par la Coalition des citoyens pour la justice économique (CCEJ).

Le prix moyen des appartements de 82,6 mètres carrés dans la capitale a augmenté de 450 millions de wons (375.438 dollars) au cours des trois premières années de l'administration Moon, soit la plus forte hausse en près de trois décennies.

Le groupe civique a déclaré avoir analysé les fluctuations des prix de 80.000 appartements de 34 complexes résidentiels dont 18 dans le sud de Séoul au début et à la fin du mandat de chaque président. Les données les plus anciennes incluent les prix immobiliers datant de 1993, année où le président Kim Young-sam a été investi.

Au cours de l'administration Moon, le groupe civique a noté que le prix moyen de ces logements a bondi à 1,29 milliard de wons en mai de cette année par rapport aux 840 millions de wons enregistrés en mai 2017.

Les prix ont également fortement augmenté lors du mandat du président Roh Moo-hyun en s'accroissant de 370 millions de wons entre 2003 et 2008.

Ont suivi derrière 180 millions de wons entre 2013 et mai 2017 pendant le mandat de la présidente Park Geun-hye, 170 millions de wons au cours du quinquennat du président Kim Dae-jung et 50 millions de wons sous l'administration Kim Young-sam .

En revanche, les prix immobiliers ont reculé de 10 millions de wons pendant le quinquennat du président Lee Myung-bak (2008-2013), selon les données.

En taux de croissance, l'augmentation a été la plus forte lors du quinquennat de Roh avec 94%, suivie de la hausse de 53% au cours des trois premières années de Moon.

Par région, les écarts entre les logements dans quatre arrondissements situés dans le sud de Séoul, à savoir Gangnam, Seocho, Songpa et Gangdong, et ceux se trouvant dans les autres parties de la capitale se sont creusés au cours des 28 dernières années.

Les appartements dans ces quatre arrondissements étaient environ 9 millions de wons plus chers que les logements dans les autres arrondissements en 1993, mais l'écart a été multiplié par plus de 100 pour s'élever à 923 millions de wons cette année.

Le groupe civique appelle le gouvernement à mettre en place des mesures fortes pour juguler l'envolée des prix immobiliers telles la divulgation des coûts de construction, l'augmentation des cours officiels du marché et le réexamen des avantages fiscaux et des politiques de prêt pour les bailleurs.

«Les 22 séries de mesures immobilières annoncées au cours de l'administration de Moon ont durci les règlementations, telles que la réduction et l'interdiction des prêts pour les particuliers, et augmenté les impôts tout en accordant des avantages aux chaebols, entreprises publiques, constructeurs et spéculateurs», a-t-il noté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page