Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul nie avoir tenté de négocier des pourparlers nucléaires entre Pyongyang et Washington lors de la visite de Biegun

International 22.07.2020 à 18h08

SEOUL, 22 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud a rejeté ce mercredi l'information d'un média japonais selon laquelle Séoul a essayé sans succès de négocier de nouvelles discussions sur le nucléaire entre les Etats-Unis et la Corée du Nord quand le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun a visité Séoul plus tôt ce mois-ci.

Le quotidien japonais Yomiuri Shimbun a rapporté plus tôt dans la journée que des responsables sud-coréens et américains ont discuté des conditions pour la tenue d'un autre sommet entre Pyongyang et Washingon, avant la visite de Biegun à Séoul entre du 7 au 9 juillet, venu discuter avec le représentant nucléaire sud-coréen.

Selon le journal, le Sud aurait proposé de tenter de persuader le Nord de renoncer non seulement à son complexe nucléaire de Yongbyon mais aussi à une autre installation nucléaire, mais les Etats-Unis auraient souhaité que Pyongyang en fasse davantage, comme déclarer ses centres de recherche pour missiles balistiques intercontinentaux.

Séoul aurait ensuite transmis la demande à Pyongyang via un cannal non officiel, mais le Nord l'aurait refusée.

Le ministère des Affaires étrangères à Séoul a nié avoir fait une telle proposition.

«L'information du journal est sans fondement. Le gouvernement n'a jamais fait une telle proposition», a affirmé un responsable du ministère.

Les négociations nucléaires entre Washington et Pyongyang restent au point mort depuis leur deuxième sommet à Hanoï début 2019, qui se sont rompues en raison des divergences concernant l'étendue de la dénucléarisation de la Corée du Nord et les concessions faites par Washington.

Lors du sommet à Hanoï, Pyongyang a proposé d'abandonner l'installation nucléaire à Yongbyon en réponse à l'allègement des principales sanctions des Etats-Unis qui ont fait contracter son économie. Mais Washington a demandé à Pyongyang de renoncer à d'autres armes nucléaires non divulguées et à des installations de fabrication de missiles.

Durant sa visite à Séoul, Biegun a souligné qu'il n'a pas demandé à se réunir avec les Nord-Coréens et que son déplacement avait pour but de rencontrer ses amis et alliés, en réaffirmant la position des Etats-Unis selon laquelle ils sont toujours prêts à reprendre le dialogue nucléaire avec le Nord.

Dans cette photo d'archives AP datée du 30 juin 2019, le président américain Donald Trump (à g.) rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (au centre) et le président sud-coréen Moon Jae-in au village de trêve de Panmunjom dans la Zone démilitarisée (DMZ).

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page