Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Recul de 2,9% de l'économie sud-coréenne au T2

Actualités 23.07.2020 à 10h24

SEOUL, 23 juil. (Yonhap) -- L'économie sud-coréenne s'est contractée à un rythme plus important que prévu au deuxième trimestre de cette année en enregistrant le pire résultat en plus de deux décennies, alors que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) a frappé les exportations et la consommation privée de la quatrième économie d'Asie, ont montré ce jeudi des données de la Banque de Corée (BOK).

Au cours de la période avril-juin, le produit intérieur brut (PIB) réel du pays a reculé de 2,9% par rapport à la même période de l'année dernière, constituant le plus mauvais chiffre depuis la contraction de 3,8% pour les trois derniers mois de 1998, selon les données de la BOK.

Cette photo, prise le 1er mai 2020, montre des conteneurs dans un port à Busan, à environ 450 km au sud-est de Séoul.

Par rapport aux trois mois précédents, l'économie locale a affiché une croissance négative de 3,3%, la pire contre-performance depuis le premier trimestre de 1998 quand elle s'est contractée de 6,8%.

Au premier trimestre, l'économie sud-coréenne a enregistré un recul de 1,3% en rythme trimestriel. Cependant, sur une base annuelle, l'économie a crû de 1,4% durant la période en question.

La BOK avait prévu que l'économie reculerait d'environ 2% sur un an pour la période avril-juin, en révisant sa perspective de croissance annuelle à une contraction de 0,2%.

Mais le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, a prévenu la semaine dernière que l'économie sud-coréenne devrait recevoir cette année un coup plus dur que prévu à cause de la pandémie de Covid-19.

«Quand nous avons présenté notre prévision en mai, nous prévoyions que le Covid-19 commencerait à se ralentir au deuxième semestre de l'année, mais nous sommes maintenant dans la deuxième semaine de juillet et la propagation de la maladie s'accélère plutôt», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse tenue jeudi dernier.

«De ce fait, le rétablissement de nos exportations pourrait être reporté davantage et, dans ce cas, notre croissance économique ne peut qu'être affectée», a-t-il prédit.

Les exportations sud-coréennes ont plongé de 13,6% en glissement annuel au deuxième trimestre, constituant un renversement de situation après une hausse annuelle de 5,6% pour les trois premiers mois de l'année.

Il s'agit également de la baisse la plus vertigineuse des exportations sur une base annuelle depuis le quatrième trimestre de 1974 quand les expéditions vers l'étranger ont dégringolé de 17,9%.

(2e LD) Recul de 2,9% de l'économie sud-coréenne au T2 - 2

La consommation nationale a aussi continué à rester faible au deuxième trimestre, en repli de 4,1% sur un an, soit une légère amélioration par rapport à la contraction de 4,8% en rythme annuel au premier trimestre.

Les dépenses du gouvernement ont aidé l'économie nationale une nouvelle fois à rester à flot, avec 6% de plus en glissement annuel au deuxième trimestre.

Le gouvernement a élargi ses dépenses budgétaires d'au moins 59.000 milliards de wons (49,3 milliards de dollars) avec trois budgets supplémentaires afin de stimuler l'économie affectée par le virus. Le pays a rapporté son premier cas de Covid-19 le 20 janvier.

Son troisième et dernier budget additionnel a assuré une dépense supplémentaire de 35.100 milliards, marquant le budget du genre le plus important dans l'histoire du pays.

En dépit des dépenses budgétaires massives, les investissements des entreprises ont continué à stagner alors que ceux dans la construction n'ont augmenté que de 0,1% sur un an au deuxième trimestre, soit une forte chute par rapport à l'expansion de 4,2% en glissement annuel pour la période janvier-mars.

Les investissements dans la construction ont crû de 1,5% sur un an, représentant aussi un ralentissement après la hausse de 7,5% au premier trimestre, selon la BOK.

Par secteur, la production dans l'industrie manufacturière a chuté de 6,7% sur un an, soit un revirement après la progression annuelle de 3,5% au premier trimestre.

La production dans le secteur de la construction s'est affaissée de 0,2%, après un bond de 3% sur un an au premier trimestre alors que celle du secteur des services a glissé de 1,7%, marquant aussi un revirement après la hausse de 0,2% du trimestre précédent.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page