Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Travail forcé : le ministre de la Culture demande au Japon de reconnaître l'histoire

International 24.07.2020 à 21h40
Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, Park Yang-woo. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 24 juil. (Yonhap) -- Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, Park Yang-woo, a menacé ce vendredi de s'associer à d'autres pays sur la question du travail forcé exercé par le Japon en temps de guerre lors d'une interview accordée à Bloomberg.

«Si le Japon continue à déformer l'histoire, la Corée du Sud répondra (à la question du travail forcé) avec d'autres pays d'Asie», a indiqué Park à Bloomberg à Séoul au sujet de l'Industrial Heritage Information Centre et de la fameuse île de Hashima. «Nous soutiendrons également les pays confrontés à des situations similaires à celles que nous vivons actuellement.»

Park a indiqué que si le Japon ne reconnaît pas le travail forcé effectué sur l'île de Hashima, il sera pointé du doigt par la communauté internationale.

Evoquant le refus du fait historique par le Japon, Park a souligné qu'il s'agit d'une distorsion sérieuse de l'histoire mais aussi d'une entorse à ce que le Japon avait promis à la communauté internationale.

Travail forcé : le ministre de la Culture demande au Japon de reconnaître l'histoire - 2

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page