Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : l'état d'«urgence maximale» décrété en Corée du Nord

Actualités 26.07.2020 à 09h49

SEOUL, 26 juil. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a convoqué une réunion d'urgence du bureau politique du Parti du travail au cours de laquelle il a décrété l'état d'«urgence maximale» après qu'un transfuge de retour de Corée du Sud a présenté des symptômes liés au nouveau coronavirus (Covid-19), a fait savoir ce dimanche l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Durant la réunion qui a eu lieu samedi, Kim a également dit avoir pris «la mesure préemptive de confiner totalement Kaesong» après que le «fugueur» est rentré à la ville frontalière le 19 juillet après avoir franchi la Ligne de démarcation militaire trois ans après sa fuite au Sud, a ajouté la KCNA.

«Pour faire face à la situation actuelle, il a déclaré l'état d'urgence dans la région concernée et a clarifié la détermination du Comité central du Parti de passer d'un système anti-épidémique d'urgence et à un système d'urgence maximale et d'émettre l'alerte la plus élevée», a poursuivi l'agence officielle.

Lors de la réunion, la décision de mettre en place le «système d'urgence maximale» a été adoptée à l'unanimité, a-t-il été ajouté.

Sur cette photo capturée sur le site Internet du quotidien nord-coréen Rodong Sinmun le 26 juillet 2020, le dirigeant Kim Jong-un présidant une réunion d'urgence du Politburo du Parti du travail un jour plus tôt. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et revente interdite)

Du côté sud-coréen, aucun officiel n'a encore fait de commentaire sur le retour annoncé.

La KCNA a précisé que le patient supposé a été placé en quarantaine stricte après que plusieurs examens médicaux de l'organe respiratoire supérieur et de sang ont montré un «résultat incertain» pouvant être défini comme un cas suspect.

L'agence a indiqué que «toutes les personnes de la ville de Kaesong qui sont entrées en contact avec cette personne et celles qui sont allées dans cette ville durant les cinq derniers jours font actuellement l'objet d'examens médicaux approfondis et ont été mises en quarantaine».

«En dépit des mesures anti-épidémiques préventives intenses prises dans tous les domaines à travers le pays et de la fermeture de tous les canaux pendant les six derniers mois, il peut y avoir une situation critique où le virus féroce est entré dans le pays», a dit Kim, cité par la KCNA.

Kim a ensuite ordonné aux officiels de mener immédiatement un travail organisationnel de suivi pour exécuter la décision du Politburo et souligné le besoin de «maintenir fermement une discipline organisationnelle forte».

Il leur a demandé de «vaincre la crise épidémique actuelle sans perdre le focus de la pensée et de l'action, avec responsabilité et dévouement pour être fidèles et sincères vis-à-vis de la direction du Comité central du Parti».

La KCNA a aussi dit que la Commission militaire centrale du Parti «infligera une sanction sévère et prendra les mesures nécessaires» après une enquête sur l'unité militaire responsable de la «garde défaillante» dans cette affaire de fuite.

Fin janvier, la Corée du Nord avait déclaré la mise en application d'un système d'urgence nationale face au Covid-19, en fermant toutes ses frontières et en renforçant ses mesures de quarantaine.

Pyongyang n'a pas encore rapporté de cas de contamination sur son sol mais a intensifié ses efforts de prévention aux quatre coins du pays, en décrivant la lutte contre le virus comme une «question politique» qui déterminera le sort de la nation.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page