Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud et les USA mèneront le mois prochain un exercice militaire réduit

International 26.07.2020 à 10h52

SEOUL, 26 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis sont convenus de mener l'un de leurs principaux exercices combinés de manière réduite le mois prochain plutôt que de l'annuler sur fond de diffusion continue du nouveau coronavirus (Covid-19), ont fait savoir dimanche des sources.

L'important était de savoir si et comment les exercices estivaux annuels des deux pays auraient lieu alors que leurs manœuvres printanières ont été reportées indéfiniment à cause de la pandémie.

Les deux séries d'exercices, qui ont lieu normalement en mars et août, sont observées aussi de près par la Corée du Nord et sont liées aux préparations pour le transfert du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre des forces sud-coréennes de Washington à Séoul.

«La Corée du Sud et les Etats-Unis ont partagé la nécessité de faire ce que nous sommes censés faire et pouvons faire (en ce qui concerne l'exercice estival) après avoir pris pleinement la situation actuelle liée au coronavirus en considération», a déclaré une source du gouvernement sud-coréen.

Il est pratiquement impossible de mener l'exercice à grande échelle, car les soldats américains nécessaires pour l'exercice ne peuvent pas venir en Corée du Sud en grand nombre à cause du Covid-19.

«Si un déploiement de troupes américaines n'était pas indispensable, nous n'aurions pas à reporter l'exercice ainsi», a dit une autre source.

L'exercice devrait se dérouler pendant environ deux semaines à partir du 10 août. Les alliés pensent actuellement à milieu jusqu'à la fin d'août, a-t-elle ajouté.

Un officier militaire a indiqué que les autorités se préparaient pleinement au prochain exercice en supposant que celui-ci se déroulera normalement.

«Comme il s'agit d'un exercice impliquant les postes de commandement et comportant des simulations informatiques et non des manœuvres en extérieur, nous travaillons dur pour appliquer des mesures de prévention minutieuses face au Covid-19», a-t-il été ajouté.

Cette photo, prise le 27 février 2020, montre Camp Humphreys à Pyeongtaek, à environ 70 km au sud de Séoul.

Si l'exercice a lieu, il se concentrera sur le test complet de capacité opérationnelle (FOC) pour déterminer si Séoul remplit les conditions pour la transition prévue de l'OPCON. Il vise en même temps à vérifier et renforcer leur état de préparation combiné, selon les sources.

«La Corée du Sud et les Etats-Unis sont dans la dernière étape de consultations pour réagir de manière optimale. Les deux parties comprennent pleinement la position de l'autre et s'efforcent de régler leurs différences», a dit un officiel du gouvernement.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page