Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Onze transfuges nord-coréens sont retournés chez eux durant les 5 dernières années

National 27.07.2020 à 15h38

SEOUL, 27 juil. (Yonhap) -- Un total de 11 transfuges nord-coréens sont retournés de la Corée du Sud vers leur pays natal au cours de ces cinq dernières années, a déclaré ce lundi le ministère de l'Unification après que Pyongyang a affirmé qu'un transfuge suspecté d'avoir des symptômes du nouveau coronavirus (Covid-19) a franchi récemment la ligne de démarcation pour rentrer chez lui.

Le transfuge de 24 ans se serait enfui vers le Nord alors qu'il faisait l'objet d'une enquête policière pour des soupçons de viol sur une réfugiée nord-coréenne le mois dernier. Le Nord a déclaré dimanche qu'un «fugitif» était rentré chez lui avec des symptômes du coronavirus.

Aujourd'hui, le ministère de l'Unification a dit qu'un total de 11 transfuges étaient retournés au Nord depuis 2015.

«Il y a trois transfuges qui sont rentrés au Nord en 2015, quatre en 2016 et les quatre derniers en 2017, portant le nombre total à 11, selon des données, dont des rapports de médias nord-coréens», a précisé Yoh Sang-key, le porte-parole du ministère, durant un point de presse.

Le chiffre total n'inclut pas le dernier cas, a dit Yoh.

Yoh a souligné les difficultés à comptabiliser le nombre exact de transfuges nord-coréens qui ont traversé la frontière pour rentrer chez eux.

«Quand les transfuges viennent en Corée du Sud, ils n'ont pas l'obligation de déposer un rapport s'ils vont à l'étranger, tout comme les autres Sud-Coréens. Il est donc difficile de savoir les endroits exacts où ils se trouvent», a-t-il expliqué.

Dimanche, l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté que le dirigeant Kim Jong-un a convoqué une réunion d'urgence du bureau politique du Parti du travail et adopté le «système d'urgence maximale» contre le coronavirus après le retour au Nord du transfuge avec des symptômes présumés du Covid-19.

Yoh Sang-key, le porte-parole du ministère, prend la parole durant une conférence de presse au complexe gouvernemental à Séoul, le 17 février 2020.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page