Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de l'UNC réaffirme son engagement «inébranlable» en faveur de la paix dans la péninsule

National 27.07.2020 à 18h07

SEOUL/PANMUNJOM, 27 juil. (Joint Press Corps-Yonhap) -- Le commandant du Commandement des Nations unies (UNC), le général Robert Abrams, a déclaré ce lundi que le commandement reste «inébranlable» dans son engagement en faveur de la paix dans la péninsule coréenne, alors qu'il marquait le 67e anniversaire de la signature de l'accord d'armistice de la guerre de Corée (1950-53).

Le général Abrams a fait cette déclaration lors d'une cérémonie au village de Panmunjom, où la trêve intercoréenne a été conclue, à l'occasion de cet anniversaire, alors que les relations entre les deux Corées restent tendues et que les pourparlers nucléaires entre les Etats-Unis et la Corée du Nord n'ont guère progressé.

«L'année dernière, en ce jour, lorsque je me tenais devant vous ici à la Maison de la liberté, il existait un optimisme prudent alors que le monde assistait à une réduction significative et palpable des tensions entre la Corée du Nord et la Corée du Sud», a-t-il déclaré. «Aujourd'hui, cet optimisme prudent s'est quelque peu transformé en un air d'incertitude».

Néanmoins, une paix durable reste le «but sincère» du commandement, a déclaré Abrams, ajoutant qu'il est de la responsabilité du commandement de faire respecter l'armistice jusqu'à ce que ce but soit atteint.

Créée en 1950 sous mandat de l'ONU en réponse aux provocations militaires de la Corée du Nord, l'UNC dirigé par les Etats-Unis a joué un rôle dans l'application de l'accord d'armistice qui a mis fin à la guerre de Corée. Les deux Corées sont toujours techniquement en guerre, le conflit s'étant terminé par une trêve et non par un traité de paix.

«L'engagement de l'UNC à cet égard, 67 ans plus tard, est inébranlable», a déclaré le général américain. «Aujourd'hui, nous réaffirmons notre engagement envers les principes qui ont uni nos ancêtres».

Le major général Kang In-soon, délégué en chef de la Commission d'armistice militaire de l'UNC (UNCMAC), a déclaré que des difficultés subsistent dans le processus de construction de la paix dans la péninsule, citant la récente destruction par Pyongyang du bureau de liaison intercoréen dans la ville frontalière de Kaesong, en Corée du Nord.

«Mais je suis sûr que cette crise et ce défi se transformeront en une opportunité si nous poursuivons nos efforts pour construire une paix durable», a-t-il déclaré, exprimant sa gratitude à tous les membres du commandement pour leurs efforts pour mettre en œuvre l'armistice.

De gauche à droite, le commandant du Commandement des Nations unies (UNC), le général Robert Abrams, le major général Hibbe Corneliusson, membre suédois de la Commission de surveillance des Nations neutres, le brigadier Michael Murdoch, membre britannique de la Commission d'armistice militaire de l'UNC (UNCMAC) et le major général Kang In-soon, délégué en chef de l'UNCMAC, lors d'une cérémonie organisée le 27 juillet 2020 dans le village de Panmunjom pour marquer le 67e anniversaire de la signature de l'armistice de la guerre de Corée.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page