Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La cellule disciplinaire au sein de l'armée disparaîtra la semaine prochaine

National 28.07.2020 à 10h33

SEOUL, 28 juil. (Yonhap) -- Les soldats ne seront plus placés en détention dans une cellule disciplinaire pour avoir commis des méfaits alors qu'une loi militaire révisée pour abolir ce système vieux de 124 ans entrera en vigueur la semaine prochaine, a annoncé ce mardi le ministère de la Défense.

Jusqu'à présent, les soldats pouvaient faire face à une détention de 15 jours dans des établissements d'isolement s'ils violent des règles. Des avocats de défense des droits de l'Homme critiquaient cette sanction en affirmant qu'elle n'était pas différente de l'emprisonnement pour un cas criminel.

En vertu de la loi sur la gestion du personnel militaire, la détention sera remplacée par un cours de discipline militaire à partir du 5 août, selon le ministère.

Suite à la révision, toute incarcération de soldats ne sera possible que via un procès officiel au tribunal et ceux qui seront jugés coupables durant leur service militaire seront placés dans une prison militaire et non dans un quartier disciplinaire.

«Le ministère de la Défense continuera à rechercher la réforme de la défense pour maintenir un esprit militaire strict en garantissant les droits humains des soldats», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Des soldats de la 50e division d'infanterie de l'armée de terre sont à la station de Dong Daegu, à 320 km au sud-est de Séoul, le lundi 11 mai 2020, pour se diriger vers leur région natale, après plus de deux mois de restrictions de déplacement sur fond de craintes sur la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page