Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Coronavirus : moins de 30 nouvelles infections pour le 2e jour de suite avec le recul des cas importés

National 28.07.2020 à 11h19

SEOUL, 28 juil. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud sont restés en dessous de 30 pour la deuxième journée consécutive mardi, alors que les infections importées comme locales montraient un signe clair de ralentissement. Néanmoins, les autorités sanitaires demeurent vigilantes quant aux cas venant de l'étranger qui pourraient mener à une autre vague de contaminations locales.

Le pays a ajouté 28 nouveaux cas, dont 23 provenant de l'étranger, portant le total à 14.203, selon les Centres coréens pour le contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Le nombre de nouveaux patients a atteint un sommet en quatre mois à 113 samedi dernier, les cas importés ayant établi un nouveau record de 86, principalement en raison du retour de travailleurs sud-coréens d'Irak et de marins russes.

Les nouvelles infections quotidiennes sont tombées à 25 lundi alors que les cas importés ont fortement chuté après que les autorités sanitaires ont terminé les tests de dépistage du Covid-19 sur la plupart des Sud-Coréens et des travailleurs étrangers concernés.

La Corée du Sud reste cependant sur ses gardes contre une augmentation régulière des cas en provenance de l'étranger avec la reprise progressive des voyages aériens mondiaux. Le pays a signalé quotidiennement un nombre de cas importés à deux chiffres pendant un mois.

Jusqu'à hier, au moins 120 travailleurs sud-coréens revenant d'Irak ont été confirmés comme porteurs du virus. Sur 290 personnes rentrées chez elles vendredi, 76 ont jusqu'à présent été testées positives pour le virus.

Depuis juin, les KCDC ont également détecté 78 cas de virus sur huit navires russes amarrés ici.

Des voyageurs sont guidés à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le 27 juillet 2020.

Séoul a cependant réussi à freiner la croissance des cas transmis localement, qui autrefois paraissaient ingérables, en n'ajoutant que cinq cas mardi.

Le pays était aux prises avec les chaînes interminables d'infections en grappes impliquant des établissements nocturnes, des sociétés de ventes à domicile, des églises et des maisons de retraite.

Sur les cinq cas transmis localement signalés mardi, trois provenaient de la capitale, Séoul.

Les cas liés à une maison de soins infirmiers dans l'ouest de Séoul ont atteint 28 lundi, soit trois cas de plus que la veille. Des infections attribuables à un bureau situé à Gwanak, dans le sud-ouest de Séoul, ont également signalé un cas additionnel à 38.

La ville portuaire de Busan a ajouté un nouveau cas, la province du Gyeonggi qui entoure Séoul ajoutant également une infection.

Les autorités sanitaires surveillent Busan car les cas importés parmi les marins ont conduit à des infections domestiques. Un total de neuf cas transmis localement, attribués à un navire russe, ont été identifiés à ce jour.

La Corée du Sud a donné son feu vert à tous les rassemblements dans les églises vendredi. Au cours des deux semaines précédentes, les réunions autres que les services de culte réguliers ont été interdites en raison d'une augmentation des infections en grappes liées aux établissements religieux.

Les spectateurs étaient également autorisés à assister à des événements sportifs pendant le week-end sur une base limitée, à commencer par les matchs de baseball.

Le pays a signalé un décès supplémentaire, portant le nombre de morts à 300, selon les KCDC.

Le nombre de patients complètement guéris du virus a atteint 13.007, en hausse de 102 par rapport à la veille.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page