Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le transfuge rentré au Nord apparaît sur des vidéos de surveillance de l'armée

Actualités 28.07.2020 à 15h39
Une canalisation dans la partie nord de l'île de Ganghwa qui aurait été utilisée par un réfugié nord-coréen pour retourner au Nord.
Le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo prend la parole durant une session parlementaire à Séoul le mardi 28 juillet 2020.

SEOUL, 28 juil. (Yonhap) -- Un transfuge nord-coréen a été filmé par des caméras de surveillance militaires alors qu'il franchissait la frontière pour retourner dans son pays natal, a déclaré ce mardi le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

Le franchissement frontalier de l'homme âgé de 24 ans, seulement identifié par son nom de famille Kim, avait été indiqué par la Corée du Nord qui a révélé dimanche qu'un «fugitif» est rentré à la ville frontalière nord-coréenne de Kaesong avec des symptômes du nouveau coronavirus (Covid-19) et la ville entière a été verrouillée pour prévenir la propagation du virus.

Des officiels sud-coréens ont indiqué que Kim faisait l'objet d'une enquête sur des allégations selon lesquelles il aurait violé une réfugiée.

Kim a été aperçu dans plusieurs vidéos de surveillance capturées près de la frontière, mais l'armée a apparemment échoué à l'identifier comme une personne essayant de franchir la frontière.

«Bien que cela ne soit pas complètement confirmé, nous pesons la possibilité que la personne portait un gilet de sauvetage et a nagé avec la tête hors de l'eau», a dit le général Park Han-ki, le chef du JCS durant une session de la commission de la défense du Parlement.

«En vérifiant certaines images, il aurait été très difficile de l'identifier comme il pouvait être confondu avec d'autres objets flottants», a-t-il indiqué.

Le transfuge aurait emprunté un conduit d'évacuation sous des barbelés sur l'île frontalière occidentale de Ganghwa, pour échapper aux garde-frontières, avant de nager plusieurs kilomètres pour rejoindre une côte nord-coréenne.

Park a déclaré que Kim semblait avoir réussi à franchir les obstacles dans la canalisation en raison de son physique, une taille de 1,63 m et un poids de 54 kg. Les barbelés étaient vieillissants, ce qui lui a permis de les contourner facilement.

«Le JCS est en train d'analyser de près des vidéos enregistrées par nos équipement de surveillance. Après l'obtention des résultats de l'analyse, nous donnerons une explication claire en ne laissant aucun doute possible», a dit le porte-parole du JCS, le colonel Kim Jun-rak, durant un point de presse régulier.

Le transfuge aurait emprunté un conduit d'évacuation sous des barbelés sur l'île frontalière occidentale de Ganghwa, pour échapper aux garde-frontières, avant d'avoir nagé plusieurs kilomètres pour rejoindre une côte nord-coréenne.

Suite à cet incident, l'armée a lancé une enquête sur la faille dans le système de surveillance à la frontière.

«Nous analyserons les résultats de l'inspection du JCS et prendrons les mesures nécessaires», a déclaré le ministère de la Défense dans un rapport rendu à une commission de l'Assemblée nationale.

«Après avoir vérifié les faits, nous prendrons une action ferme de manière à ce qu'il n'y ait aucun soupçon de dissimulation», a indiqué Kim.

«Alors que la responsabilité m'incombe en tant que ministre de la Défense, je vous expliquerai (l'incident) de façon plus détaillée plus tard», a indiqué Jeong durant la session de la commission. Park a également indiqué qu'il avait un lourd sens des responsabilités à propos de l'incident et s'est s'engagé à prendre les mesures nécessaires pour mieux répondre à des situations inattendues.

L'armée fera des efforts pour vérifier les autres détails de l'affaire cette semaine et dévoilera des informations supplémentaires au public, a déclaré Park.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page