Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Un vase de Sèvres, symbole de l'établissement des relations Corée-France, sera exposé

Actualités 28.07.2020 à 18h07
Le vase de Salamine offert par le président français Sadi Carnot au roi Gojong de la dynastie Joseon en 1888 est exposé au Musée du Palais national de Corée.
Une table présentant de la vaisselle Pillivuyt à une exposition au Musée du Palais national de Corée.
La Fondation pour le patrimoine culturel coréen à l'étranger (OKCHF) a déclaré le mercredi 14 août 2019 qu'elle avait examiné des ornements qui auraient appartenu au palais royal de la dynastie Joseon lors d'une enquête sur les patrimoines culturels coréens préservés par le musée national des arts asiatiques Guimet.Ces ornements ont été offerts par un fils de l'ancien président français Sadi Carnot. Il existe un document qui dit que «le roi de Corée les a donnés au président Carnot». (Photo fournie par l'OKCHF et le musée Guimet. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 28 juil. (Yonhap) -- Le vase de Salamine offert par le président de la République française Sadi Carnot au roi Gojong de la dynastie Joseon (1392-1910) en 1888 sera dévoilé pour la première fois au public lors d'une exposition, intitulée «Nouvelle Ere des céramiques royales : des céramiques de style occidental dans la cour royale de Joseon», qui s'ouvrira demain au Musée du Palais national de Corée (NPMK).

L'exposition qui se poursuivra jusqu'au 4 octobre présentera une collection d'environ 400 céramiques et porcelaines de fabrication non seulement coréenne mais aussi française, anglaise, allemande, japonaise et chinoise qui ont été utilisées par la famille royale de la dynastie Joseon.

Fabriqué à la Manufacture nationale de Sèvres, près de Paris, le vase de Salamine d'une hauteur de 62,1 cm pour un diamètre de 30,5 cm a été offert par le président français au souverain coréen avec un autre vase, «Clodion», pour célébrer la signature du traité d'amitié et de commerce entre la Corée et la France en 1886.

C'était la première fois depuis l'ouverture de la péninsule coréenne au commerce extérieur que la Corée échangeait des cadeaux avec un pays d'Occident pour célébrer l'établissement de liens diplomatiques. Le premier diplomate français nommé en Corée, Victor Collin de Plancy, a été l'artisan de cet échange de cadeaux.

Le roi Gojong a de son côté envoyé en retour deux grands bols en céladon fabriqués au XIIe siècle et une paire de «banhwa», arbres d'ornement en plaqué or.

«Nous avions projeté de présenter davantage d'objets comme ceux que le roi Gojong a donnés au président français en cadeau. Mais nous n'avons pas pu le faire à cause du nouveau coronavirus», a regretté Kim Dong-young, directeur du NPMK.

Cela dit, le vase Clodion ne sera pas exposé aux côtés du vase de Salamine. «Le vase Clodion qui s'était trouvé à Seokjojeon au palais de Deoksu jusqu'en 1918 a été récemment retrouvé dans un restaurant au rez-de-chaussée du Prince Hotel Tokyo (The Classic House Akasaka), au Japon», a déclaré une commissaire lors de l'ouverture de l'exposition à la presse.

Selon la commissaire, le vase Clodion avait été repéré sur une photo de la famille impériale prise à Seokjojeon au palais de Deoksu en 1918. Il est réapparu ensuite sur une photo d'une demeure à Akasaka, à Tokyo, où le roi Youngchin, septième fils du roi Gojong, a habité dans les années 1930.

«Le propriétaire (du vase) aurait changé au moment de la vente de la demeure du roi Youngchin à une société japonaise en 1955», a expliqué la commissaire.

L'exposition présentera également une quarantaine de céramiques de style occidental qui n'ont jamais été dévoilées au public dont de la vaisselle Pillivuyt, ainsi que des lanternes en verre qui ont décoré la cour royale après l'arrivée de l'électricité dans le pays en 1887.

«La céramique, qui change de fonction et de forme selon l'époque et la personne qui l'utilise, peut servir d'outil permettant d'observer une société à une époque donnée. Dans le cadre des efforts visant à adopter des goûts et éléments modernes, Joseon a construit des structures occidentales et décoré les palais royaux avec des vases géants qui étaient à la mode dans le monde», a expliqué le musée.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page