Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La concentration des troupes américaines en Corée du Sud et au Japon jugée «inadéquate» face à la Chine

International 29.07.2020 à 17h10

SEOUL/WASHINGTON, 29 juil. (Yonhap) -- Les forces militaires américaines déployées dans la région indo-pacifique sont «inadéquates» pour faire face à la montée de la Chine car elles sont fortement concentrées en Corée du Sud et au Japon, a estimé le Strategic Studies Institute (SSI) affilié à l'armée américaine.

L'évaluation du groupe de réflexion militaire américain a attiré l'attention alors que Washington fait pression pour une plus grande «flexibilité stratégique» de ses forces déployées dans le monde, les spéculations évoquant le retrait de certaines troupes de Corée du Sud.

«La position actuelle des Etats-Unis peut être adéquate pour un conflit à grande échelle avec un challenger moins compétent comme la Corée du Nord, mais elle est manifestement inadéquate pour l'hypercompétition ou les hostilités armées avec une République populaire de Chine en transformation», selon le rapport intitulé «An Army Transformed: USINDOPACOM hypercompetition and U.S. Army theater design» publié le 17 juillet.

Le rapport a été commandé en 2018 par le secrétaire de l'armée d'alors, Mark Esper, qui dirige désormais le département américain de la Défense, pour analyser les impacts attendus des changements structurels potentiels sur le théâtre de l'armée américaine d'ici 2028, indique le compte-rendu.

Le Hyunmoo-2A de la Corée du Sud (à g.) et les missiles ATACMS de la 8e armée américaine sont tirés simultanément lors d'un exercice de missiles conjoint sur la côte est, le 5 juillet 2017. (Photo fournie par les chefs d'état-major interarmées de Séoul. Revente et archivage interdits)

«La forte concentration... est à la fois rentable et irresponsable stratégiquement», car la plupart des troupes américaines dans la région sont bien à portée des missiles chinois et d'autres plates-formes d'attaque, souligne le SSI.

La Chine poursuit des intérêts régionaux grâce à une transformation militaire proactive et à des campagnes dans la zone grise, tandis que la présence militaire américaine dans la région indo-pacifique est sous-pondérée en Asie du Sud-Est et du Sud ainsi que dans les îles du Pacifique, a-t-il noté.

«L'échec ou la défaite des Etats-Unis n'est pas inévitable dans ces circonstances, mais c'est possible», a analysé le rapport, appelant les dirigeants militaires à présenter «un impératif de changement urgent» dans la région.

«Cette tendance se poursuivra sans une action décisive des Etats-Unis», selon la publication.

Plus tôt ce mois-ci, un rapport des médias a affirmé que le Pentagone avait proposé à la Maison-Blanche plusieurs options visant à diminuer le contingent de 28.500 soldats américains en Corée du Sud.

En réponse, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a déclaré qu'il n'avait pas émis d'ordre de retrait des forces de la péninsule, mais a ajouté qu'il souhaitait poursuivre davantage de déploiements de forces de rotation dans les zones clés, car cela donne aux Etats-Unis une plus grande flexibilité stratégique en termes de réponse aux défis mondiaux.

Cette photo prise le 29 juillet 2020 montre la première page du récent rapport du Strategic Studies Institute (SSI). (Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page