Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le tir à l'arc traditionnel coréen fait désormais partie du patrimoine culturel national

Actualités 30.07.2020 à 14h58

SEOUL, 30 juil. (Yonhap) -- L'art du tir à l'arc traditionnel coréen a été désigné comme faisant partie du patrimoine culturel immatériel national, a annoncé ce jeudi l'Administration du patrimoine culturel (CHA).

La CHA a déclaré qu'elle reconnaissait la valeur du «hwalssogi», ou tir à l'arc traditionnel coréen, pour son importance dans l'histoire des arts martiaux traditionnels coréens.

L'administration a cité la référence fréquente du hwalssogi dans la littérature et la culture historiques, les documentations détaillées et les transmissions des processus de production des arcs et des flèches, ainsi que sa pertinence dans l'histoire des arts martiaux coréens.

Un artisan teste un arc et des flèches traditionnels coréens. (Photo fournie par l'Administration du patrimoine culturel, CHA. Revente et archivage interdits)

«Le terme hwalssogi a été utilisé étant donné que c'est une expression purement coréenne signifiant tir à l'arc qui apparaît fréquemment dans les documents de l'ère Goryeo et Joseon», a déclaré la CHA.

Hwalssogi était connu pour avoir joué un rôle central dans la formation et les tactiques militaires de l'histoire de la Corée depuis l'ère des Trois Royaumes, entre 57 av. J.-C. et 668 de notre ère, le royaume de Silla voyant l'émergence d'une classe de guerriers connue sous le nom de Hwarang, un groupe de jeunes hommes d'élite, fortement influencé par le bouddhisme.

La Corée du Sud est une force de premier plan dans le domaine du tir à l'arc occidental moderne aux Jeux olympiques et sur d'autres scènes internationales depuis des décennies. Le bassin de talents du pays est si profond qu'une compétition nationale peut avoir l'intensité d'un événement international.

Parmi les autres patrimoines culturels immatériels nationaux figurent la chanson folklorique traditionnelle «Arirang», la lutte coréenne appelée «ssireum», le système de chauffage «ondol» et la culture des «haenyeo», ou les plongeuses de l'île de Jeju qui font également partie du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Des flèches traditionnelles coréennes. (Photo fournie par l'Administration du patrimoine culturel, CHA. Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page