Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

KCDC : le transfuge nord-coréen probablement pas infecté par le Covid-19

Actualités 30.07.2020 à 17h01
Sur l'île de Ganghwa

SEOUL, 30 juil. (Yonhap) -- Il est peu probable que le transfuge nord-coréen qui serait retourné dans son pays natal ait contracté le nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud bien que le pays communiste avance qu'il a présenté des symptômes du virus, ont estimé ce jeudi les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Des médias d'Etat de la Corée du Nord ont rapporté dimanche qu'un transfuge était revenu de Corée du Sud avec des symptômes du Covid-19, conduisant le pays à adopter un «système d'urgence maximale» contre le coronavirus.

Les KCDC ont quant à eux déclaré n'avoir retrouvé aucune trace du Covid-19 dans 16 échantillons de ses affaires.

Les autorités sanitaires ont également indiqué n'avoir pas trouvé non plus de preuve montrant qu'il est entré en contact avec des patients du Covid-19 au Sud. Elles projettent aussi d'effectuer des tests de dépistage du Covid-19 sur huit connaissances du transfuge.

«Etant donné que le transfuge serait passé au Nord le 19 juillet, le pic de la période d'incubation est déjà passé», a estimé le directeur adjoint des KCDC, Kwon Joon-wook, lors d'un point de presse.

Le transfuge qui était arrivé en Corée du Sud en 2017 serait repassé de l'autre côté de la frontière à la nage via l'île de Ganghwa après avoir emprunté un conduit d'évacuation sous une clôture de barbelés pour échapper aux garde-frontières sud-coréens.

L'homme âgé de 24 ans devait faire l'objet d'une arrestation en vertu d'un mandat d'arrêt émis à son encontre pour avoir prétendument violé une connaissance féminine le mois dernier, selon la police.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page