Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les pourparlers sur le partage des coûts de défense se dérouleront sans accroc, selon le ministère

International 30.07.2020 à 22h40

SEOUL, 30 juil. (Yonhap) -- Les discussions sur le partage des coûts de la défense avec les Etats-Unis se dérouleront sans accroc, a déclaré ce jeudi le ministère des Affaires étrangères, après que les Etats-Unis ont annoncé l'affectation de leur négociateur en chef à un autre poste.

Le département d'Etat a déclaré mercredi avoir nommé James DeHart, l'envoyé américain pour les pourparlers sur le partage des coûts de la défense, au poste de coordinateur pour la région arctique. Son successeur n'a pas encore été annoncé.

Les négociations entre Séoul et Washington sont dans une impasse prolongée. L'administration Trump exige une augmentation drastique de la contribution de Séoul au maintien des 28.500 soldats américains sur son sol. Les derniers entretiens en face à face ont eu lieu à Los Angeles en mars.

«Les négociations se dérouleront sans accroc. Nous poursuivons les discussions pour parvenir à un accord qui serait mutuellement acceptable», a déclaré le porte-parole du ministère, Kim In-chul, lors d'un point de presse. «Nous pensons tous qu'un accord doit être conclu le plus rapidement possible.»

Cette nomination a également coïncidé avec l'annonce par l'armée américaine de la réduction à venir d'environ 12.000 soldats américains sur les 36.000 que comptent les forces américaines en Allemagne. Le président américain Donald Trump a déclaré avoir pris cette décision parce que l'Allemagne ne payait pas suffisamment pour la protection offerte par les Etats-Unis et que son pays ne serait plus un «pigeon».

Interrogé sur l'impact du retrait des troupes américaines en Allemagne sur les négociations de partage des coûts de la défense avec Séoul, Kim a répété que le retrait des troupes n'avait aucun rapport avec les négociations.

En ce qui concerne l'information selon laquelle les Etats-Unis ont proposé à Séoul une augmentation de 13% du partage des coûts de défense dans le cadre d'un accord de trois ans, un responsable du ministère des Affaires étrangères a refusé de donner des détails sur les négociations en cours.

Washington a exigé une augmentation de 50% des 870 millions de dollars que Séoul a accepté de payer dans le cadre de l'accord précédent, qui a expiré l'année dernière. Séoul avait proposé une augmentation de 13% au maximum.

Les pourparlers sur le partage des coûts de défense se dérouleront sans accroc, selon le ministère - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page