Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Covid-19 entraîne une augmentation du nombre de billets de banque endommagés

Actualités 31.07.2020 à 11h18
Cette photo fournie par la BOK montre des billets de banque sud-coréens abîmés après avoir été lavés.

SEOUL, 31 juil. (Yonhap) -- Le nombre de billets de banque abîmés a augmenté légèrement au premier semestre de cette année alors que certaines personnes cherchent à désinfecter leur argent en recourant selon toute vraisemblance à de mauvaises méthodes sur fond de craintes liées au nouveau coronavirus (Covid-19), a signalé ce vendredi la Banque de Corée (BOK).

Pour la période janvier-juin, pas moins de 345,7 millions de coupures détériorées ont été retrouvées en Corée du Sud, en hausse par rapport aux 345,2 millions de billets enregistrés au cours de la même période de l'année dernière, selon la banque centrale. La valeur nominale globale des billets abîmés s'est élevée à environ 2.690 milliards de wons (2,26 milliards de dollars).

La BOK a expliqué que cette hausse était en partie attribuable aux craintes liées au Covid-19.

Une personne à Ansan, ville juste au sud de Séoul, a cherché à éliminer la possible présence du virus sur ses billets en les lavant littéralement, abîmant ainsi ses billets d'une valeur totale de 22 millions de wons qu'elle avait reçus pour son mariage.

Un habitant d'Incheon a également perdu 5 millions de wons en billets après avoir tenté de les désinfecter en les mettant dans un micro-ondes.

La BOK a déclaré plus tôt qu'elle garderait les billets qu'elle recevrait pendant une durée de deux semaines avant de les faire circuler à nouveau sur le marché comme mesure de précaution en avertissant que les tentatives de désinfection des coupures chez soi risquent de les détériorer.

Les coupures dont moins d'un quart de la surface est endommagé sont entièrement remboursables mais celles avec plus d'un quart de la surface abîmée sont remplacées seulement par la moitié de leur valeur nominale et les billets avec plus des trois cinquièmes de la surface détériorée ne sont pas remplaçables.

Au premier semestre, le nombre de billets remplacés par la BOK pour cause d'endommagement a été de seulement 23,6 millions, soit moins de 10% des 345,7 millions de coupures abîmées déclarées au cours de la période citée, selon la BOK.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page