Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud projette de développer des satellites très petits pour mieux surveiller le Nord

Actualités 05.08.2020 à 16h54
Cette photo fournie par l'ADD le 5 août 2020 montre un satellite de taille ultra-petite dotée d'un RSO en cours de développement. (Revente et archivage interdits)

TAEAN, 05 août (Yonhap) -- La Corée du Sud est en train d'élaborer un plan de développement de satellites de taille ultra-petite pour mieux surveiller la Corée du Nord, a fait savoir l'Agence pour le développement de la défense (ADD).

Les satellites de petite taille dotés du radar à synthèse d'ouverture (RSO) devaient permettre à la Corée du Sud de suivre des activités militaires nord-coréennes quasiment en temps réel, selon l'ADD.

Avec 32 unités de ce type de satellite déployées en même temps, l'armée pourra surveiller le Nord toutes les 30 minutes jour et nuit, indépendamment des conditions météorologiques.

Lancée en décembre, la recherche est désormais dans la phase de conception préliminaire et devrait être achevée en 2023.

Les technologies obtenues grâce à la recherche seront appliquées à d'autres projets, ont indiqué des officiels.

Elle fait partie d'une série de projets de recherche en cours que l'agence a dévoilée lundi aux médias à son centre de test de systèmes de défense à Taean, à 150 km au sud-ouest de Séoul, à l'approche du 50e anniversaire de sa fondation.

Parmi les autres projets de recherche importants, figurent ceux concernant des sous-marins sans pilote, la technologie pour les véhicules aériens furtifs sans pilote et le traitement contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

Le mois dernier, le président Moon Jae-in a effectué une visite au siège de l'agence à Daejeon, à 160 km au sud de Séoul, et exprimé sa reconnaissance pour sa contribution à la recherche sur le Covid-19 basée sur ses expériences de recherche dans le domaine biochimique.

Les sous-marins sans pilote permettront à l'armée de collecter des informations près de la frontière maritime intercoréenne sans envoyer de marins dans la zone à haut risque, selon l'agence.

A l'ADD, ont été également développés la série Hyunmoo de missiles balistiques et de croisière, le missile antinavire Haeseong, le missile sol-air Cheongung, l'obusier automoteur K9, le char de combat K2 et d'autres armes bien connues, dont certaines ont été exportées.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page