Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de la Santé demande aux médecins d'annuler leur plan de grève

Actualités 06.08.2020 à 14h45
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo transmet un message au public le jeudi 6 août 2020 au complexe gouvernemental à Séoul, la veille de la grève prévue d'un groupe de médecins en formation en signe de protestation contre le plan du gouvernement d'augmenter les quotas d'admission dans les écoles de médecine.
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo transmet un message au public le jeudi 6 août 2020 au complexe gouvernemental à Séoul.
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo transmet un message au public le jeudi 6 août 2020 au complexe gouvernemental à Séoul.

SEOUL, 06 août (Yonhap) -- Le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo a exhorté des médecins à retirer leur plan de grève qui pourrait perturber le système de santé dans un contexte d'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Park a dit que le gouvernement était prêt à tenir un dialogue avec les médecins pour essayer de résoudre la question, mais a averti que le gouvernement prendrait des actions «fermes» si l'éventuel arrêt de travail nuit à la santé et à la sécurité de la population.

L'Association coréenne des internes et résidents (KIRA), un groupe de médecins en formation, projette de tenir une grève totale vendredi en signe de protestation contre le plan du gouvernement d'augmenter les quotas d'admission dans les écoles de médecine.

L'Agence médicale de Corée (KMA), un groupe d'intérêt qui représente 130.000 médecins, projette également de lancer une grève générale séparée le 14 août.

«Au vu de la situation grave dans laquelle se trouve la lutte contre la pandémie de Covid-19, la décision des groupes de suspendre le traitement des patients ou prendre des actions collectives pourraient causer des dommages au peuple. Dans tous les cas, la santé et la sécurité de la population ne doivent pas être menacées», a indiqué Park dans un message au public.

Dans le cadre du plan national de réforme du personnel médical, le ministère de la Santé projette d'augmenter les quotas d'admission dans les écoles de médecine de 4.000 sur les 10 prochaines années à partir de 2022 et d'ouvrir une nouvelle école nationale de médecine afin d'élargir la portée des services de soins médicaux.

Le nombre d'étudiants admis annuellement dans les écoles de médecine passera ainsi de 3.058 actuellement à 3.458 pour la période 2022-2031, selon le plan du gouvernement.

Les médecins s'opposent à ce qu'ils appellent une décision «hâtive et unilatérale» de l'Etat. Mais Park a décrit le plan du gouvernement comme une décision «inévitable» pour la nation et le peuple.

La grève prévue cette semaine a suscité des préoccupations selon lesquelles elle pourrait paralyser le système de soins, alors que les médecins en formation qui travaillent dans les secteurs essentiels étroitement liés à la vie des patients, notamment dans des équipes de soins intensifs et les salles d'opération et d'urgence, y prendront part.

«Le gouvernement consultera étroitement le secteur médical sur des détails clés, dont la façon de former et éduquer les travailleurs médicaux avec les quotas augmentés», a dit Park.

Par ailleurs, le gouvernement projette de tenir une réunion à huis clos avec les représentants de la KIRA plus tard dans la journée.

Le vice-ministre de la Santé Kim Ganglip et des officiels du ministère projettent d'écouter la position du groupe de médecins en formation. Kim devrait répéter l'appel du ministère à repenser leur plan de grève.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page