Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon regrette le lâcher d'eau du barrage par Pyongyang sans notification

National 06.08.2020 à 20h46
Le président Moon Jae-in discute avec un responsable de la Société des eaux coréennes durant sa visite au barrage de Gunnam sur le fleuve Imjin qui traverse la frontière intercoréenne près de la ville de Yeoncheon, au nord de Séoul, le jeudi 6 août 2020.

SEOUL, 06 août (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a dit regretter le lâcher d'eau d'un barrage par la Corée du Nord sans notification préalable, ont fait savoir ce jeudi des conseillers présidentiels.

Le chef de l'Etat a fait cette remarque durant sa visite au barrage de Gunnam qui se trouve en aval du barrage de Hwanggang en Corée du Nord, près de la frontière intercoréenne, ont indiqué les sources.

Plus tôt cette semaine, le barrage de Hwanggang a été ouvert pour évacuer des eaux vers le fleuve Imjin qui traverse la Corée du Sud avant de se diriger vers la mer Jaune.

Le déversement a provoqué une montée des eaux à un niveau record et conduit les autorités locales de la région du Gyeonggi du Nord à ordonner l'évacuation des zones inondables.

«Si le Nord nous avait informé de son plan de déversement, cela nous aurait aidé à contrôler le niveau des eaux au barrage de Gunnam, mais il est dommage que cela n'a pas été le cas cette fois-ci», a dit Moon aux responsables de gestion des ressources hydriques. Il a souligné que les deux parties étaient convenues auparavant de partager de telles informations, mais l'accord n'a pas été mis en œuvre.

Compte tenu du manque d'informations fournies par le Nord, le Sud doit vérifier les conditions météorologiques attentivement et établir un plan au préalable en anticipant une évacuation des eaux sans avertissement, a indiqué Moon.

«Il est impératif qu'il n'y ait aucun dommage en aval, donc, les opérateurs du barrage doivent travailler étroitement avec le comté de Yeoncheon et la ville de Paju», a dit Moon. Le pays et la ville pourraient être directement impactés par la montée des eaux du fleuve Imjin.

Les autorités du barrage de Gunnam ont expliqué qu'elles ont préparé plusieurs plans d'urgence en fonction de la situation au Nord.

Un responsable a dit au président que même dans le pire scénario comme l'effondrement du barrage de Hwanggang, le Sud serait capable de maîtriser la situation de manière à réduire les dommages.

Moon a aussi visité un abri temporaire pour les personnes déplacées dans la région et s'est engagé à fournir rapidement une assistance.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page