Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul construira un «Dôme de fer» face à l'artillerie de longue portée du Nord

Actualités 10.08.2020 à 14h27
Séoul construira un «Dôme de fer» face à l'artillerie de longue portée du Nord - 1

SEOUL, 10 août (Yonhap) -- La Corée du Sud commencera à développer son propre système d'intercepteur qui ressemblera au «Dôme de fer» d'Israël durant les cinq prochaines années pour défendre les infrastructures dans la région de la capitale face aux menaces d'artillerie à longue portée de la Corée du Nord, a fait savoir ce lundi le ministère de la Défense.

En dévoilant son plan de défense pour 2021-2025, le ministère a également indiqué qu'il commencerait officiellement la procédure pour acquérir un porte-avions léger l'année prochaine et lancerait la production du chasseur qui est actuellement en développement.

Le programme de défense quinquennal appelle à dépenser 300.700 milliards de wons (253 milliards de dollars), soit une hausse annuelle moyenne de 6,1%, au cours des cinq prochaines années. De ce total, 100.000 milliards de wons viseront l'amélioration des capacités de défense, tandis que les autres 200.000 milliards de wons serviront à la gestion des forces.

Le déploiement de la version coréenne du système de défense aérienne mobile israélien «Dôme de fer» devrait avoir lieu à la fin des années 2020 ou au début des années 2030, ont déclaré des officiels.

La Corée du Sud commencera également à développer des missiles guidés à longue portée air-sol et air-mer pour équiper les chasseurs qui seront fabriqués en Corée du Sud.

Avec la production de l'avion de chasse sud-coréen, le pays deviendra le 13e au monde à posséder son propre avion de combat, a dit le ministère.

La Corée du Sud a lancé le projet KF-X d'une valeur de 8.800 milliards de wons (7,43 milliards de dollars) en 2016 pour développer un avion de chasse d'ici 2026 qui remplacera les vieux chasseurs F-4 et F-5 de l'armée de l'air.

La semaine dernière, l'Administration du programme d'acquisition de défense (DAPA) a dit avoir conçu un système de radar à antenne à balayage électronique active (AESA), un élément essentiel du futur chasseur KF-X.

Pour la marine, le ministère a indiqué que le pays commencerait à construire des sous-marins de 3.600 et 4.000 tonnes, durant la période.

Suite à la révision récente des directives de missiles du pays, la Corée du Sud cherchera également à développer une fusée spatiale pour lancer des petits satellites.

Le mois dernier, la Corée du Sud a annoncé qu'elle pouvait désormais développer des fusées spatiales à propergol solide selon les nouvelles directives sur les missiles avec les Etats-Unis, en disant que cela aidera à améliorer les capacités d'intelligence, de surveillance et de reconnaissance (ISR) de l'armée sud-coréenne et à développer le programme spatial du secteur privé.

La Corée du Sud projette de mettre en service des satellites de surveillance et des avions de surveillance sans pilote à l'horizon de 2025. Elle commencera également à développer des satellites de surveillance très petits durant la période pour assurer une surveillance en temps réel de la péninsule coréenne.

«Le ministère continuera à coopérer avec les autorités monétaires pour promouvoir avec succès le plan de défense 2021-2025», a-t-il dit dans un communiqué.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page