Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : plus de 30 nouvelles infections avec des cas liés à des temples protestants

National 11.08.2020 à 15h53

SEOUL, 11 août (Yonhap) -- Les cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) ont rebondi ce mardi à plus de 30 alors que les infections liées à des temples protestants ne montrent aucun signe de ralentissement.

Le pays a identifié 34 nouveaux cas de virus, dont 23 infections nationales, alourdissant le nombre total de cas à 14.660, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Il s'agit d'une légère hausse par rapport aux 28 nouvelles contaminations, dont 17 cas transmis localement, de la veille.

Parmi les infections nationales, six ont été rapportées à Séoul et sept dans la province du Gyeeonggi, entourant la capitale.

La ville de Busan, dans le sud-est du pays, a ajouté neuf patients, dont des marins d'un navire battant pavillon russe.

Un membre du personnel médical discute avec une voyageuse arrivant de l'étranger à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le mardi 11 août 2020.

Les cas nationaux étaient tombés jusqu'à trois le 3 août mais les infections groupées sporadiques, dont la plupart sont liées à des temples protestants, ont entraîné un rebond des cas.

Les autorités sanitaires ont déclaré que, jusqu'à présent, 33 cas avaient un lien avec un lieu de culte à Goyang, juste au nord de Séoul. L'apparition de cas dans le temple protestant a entraîné huit infections sur le marché de Namdaemun, dans le centre de Séoul, et 12 cas dans une garderie à Goyang.

De plus, 22 cas sont liés à un autre établissement religieux à Goyang et au moins 12 cas ont été identifiés dans un lieu de culte à Gimpo, juste à l'ouest de Séoul.

La Corée du Sud avait interdit aux fidèles des temples protestants d'organiser des rassemblements hormis les services du dimanche sur fond de hausse du nombre de patients concernés mais avait décidé de retirer cette mesure le 24 juillet.

Les autorités sanitaires ont laissé entendre qu'elles envisageaient d'adopter de nouveau cette mesure si le nombre de nouvelles infections dans les établissements religieux ne faiblit pas.

Des membres du personnel médical examinent un homme pour un test de dépistage dans une clinique installée près du marché de Dongdaemun à Séoul après que huit commerçants ont été testés positifs au nouveau coronavirus (Covid-19).

La Corée du Sud a rapporté 11 cas importés pour le deuxième jour consécutif. La hausse quotidienne de cas importés est restée à deux chiffres du 26 juin au 8 août.

Sur les nouveaux cas importés, trois ont été détectés aux points de contrôle.

Par pays, les Etats-Unis étaient à l'origine de cinq cas et le Kazakhstan de trois.

Le nombre total de cas importés s'élève actuellement à 2.572.

Le pays n'a rapporté aucun nouveau décès pour le deuxième jour consécutif, maintenant le nombre de cas mortels à 305, selon les KCDC. Le taux de mortalité a atteint 2,08%.

Le nombre de patients qui se sont rétablis complètement du virus a atteint 13.729, soit 71 de plus que la veille.

La Corée du Sud a effectué 1.637.844 tests de dépistage depuis le 3 janvier.

Les autorités sanitaires ont dit que du remdesivir, un médicament expérimental utilisé conventionnellement pour Ebola, avait été administré à 116 patients dans un état critique dans 35 hôpitaux de tout le pays.

Les KCDC ont indiqué que le processus de production de médicaments à base de plasma sanguin avait été achevé pour des essais cliniques. Les autorités sanitaires ont précisé qu'elles mèneraient des tests sur des humains une fois qu'elles auront reçu l'approbation du ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page