Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Coronavirus : plus forte hausse des infections locales en plus de 4 mois, distanciation sociale stricte à l'étude

Actualités 14.08.2020 à 11h24
Dépistage

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Le nombre de nouvelles infections locales du nouveau coronavirus (Covid-19) a bondi ce vendredi au niveau le plus élevé en quatre mois alors que des contaminations groupées sporadiques dans le grand Séoul continuent à progresser, forçant les autorités sanitaires à envisager de relever le niveau de distanciation sociale.

Le pays a identifié 103 nouveaux cas dont 85 infections locales, portant le nombre total à 14.873, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Il s'agit du plus grand nombre de nouvelles infections locales depuis que 88 ont été détectées le 31 mars.

Le nombre journalier de cas additionnels a presque doublé par rapport aux 56 nouvelles contaminations identifiées hier et représente le niveau le plus élevé depuis le 25 juillet, jour où le pays a rapporté 113 nouveaux patients.

Les infections locales sont en augmentation alors que les cas liés à des clusters d'infection sporadiques à Séoul et dans ses environs ont bondi.

Les KCDC ont averti que le grand Séoul se trouvait aux prémices d'une nouvelle vague et que des mesures de distanciation physique strictes pourraient à nouveau être adoptées si la tendance à la hausse se poursuit.

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Chung Sye-kyun a déclaré que le gouvernement envisageait de renforcer les mesures de distanciation sociale à Séoul et dans ses environs au niveau 2.

En juin, la Corée du Sud a adopté un système de distanciation sociale à trois niveaux en vertu duquel le pays est actuellement au niveau 1.

Le niveau 2 pourrait être appliqué si le nombre d'infections quotidiennes dépasse le seuil des 50 pendant 14 jours consécutifs mais reste inférieur à 100.

Les autorités sanitaires restent en alerte alors que les infections groupées continuent à se déclencher dans divers endroits comme des temples protestants, des marchés et des écoles.

Parmi les nouvelles transmissions locales, 31 ont été rapportées à Séoul et 38 dans la province du Gyeonggi, entourant la capitale, ont précisé les KCDC. La ville de Busan, dans le sud-est du pays, en a ajouté cinq.

Les infections groupées sporadiques ne montrent aucun signe de ralentissement avec plus de 30 cas en lien avec un temple protestant à Goyang, juste au nord de Séoul.

Le nombre d'infections liées à un autre temple protestant à Yongin, au sud de Séoul, a augmenté à 24, soit le double par rapport à la veille, selon des officiels de la ville.

Un total de 11 cas ont trouvé leur origine dans une réunion d'employés de Lotteria, une chaîne de fast-food, à Séoul, jusqu'à midi jeudi.

En outre, la hausse quotidienne de cas importés est à nouveau à deux chiffres.

Sur les 18 cas importés, neuf sont venus des Etats-Unis suivis de l'Irak avec deux et du Ghana avec également deux. Le nombre total d'infections importées est actuellement de 2.618.

Le pays n'a signalé aucun décès, maintenant le bilan des cas mortels à 305, selon les KCDC. Le taux de mortalité s'est établi à 2,05%.

Le nombre de patients qui se sont rétablis complètement du virus s'est élevé à 13.863, soit 46 de plus que la veille.

La Corée du Sud a effectué 1.665.084 tests de dépistage depuis le 3 janvier.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page