Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Les médecins en grève générale pour protester contre le plan de réforme du personnel médical

National 14.08.2020 à 18h45
Une clinique à Busan, ville portuaire au sud du pays, est fermée le 14 août 2020, alors que des médecins ont lancé une grève d'un jour à travers le pays afin de protester contre le plan de réforme médicale du gouvernement. (Revente et archivage interdits)

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Les médecins ont lancé une journée de grève dans toute la Corée du Sud ce vendredi pour protester contre le plan de réforme du personnel médical du gouvernement et des difficultés ont été rapportées dans des petites cliniques mais aucune perturbation majeure n'a été constatée.

La grève est due à la forte opposition de l'Association médicale coréenne (KMA) au plan gouvernemental destiné à former un plus grand nombre de praticiens.

Les médecins qui gèrent des cliniques et ceux en stage dans des hôpitaux participent à cette grève, mais les médecins en poste dans les départements vitaux tels que les unités de soins intensifs assurent normalement leur service malgré la grève.

Cet après-midi, 10.584 des 33.836 cliniques de tout le pays ont déclaré avoir fermé leurs portes, selon le ministère de la Santé.

«Nous allons nous assurer qu'il n'y aura aucune perturbation de service en organisant un personnel de remplacement pour chaque département», a indiqué un responsable de l'hôpital Sainte-Marie à Séoul sous couvert d'anonymat.

La dernière grève menée par la KMA est la troisième du genre, après celle de l'an 2000 pour protester contre l'introduction d'un nouveau système médical dans le pays visant à limiter les abus de médicaments en traçant une ligne claire entre le rôle des médecins et celui des pharmaciens, et en 2014 pour s'opposer à la télémédecine. La semaine dernière, les médecins en formation ont mené une grève d'un jour.

Le gouvernement sud-coréen projette actuellement d'augmenter le nombre de médecins dans le pays, en citant le manque d'infrastructure médicale dans les zones rurales, ainsi que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) qui tarde à être jugulée.

En vertu du plan de réforme du personnel médical, le ministère de la Santé projette d'augmenter les quotas d'admission dans les écoles de médecine de 4.000 au cours des 10 prochaines années à partir de 2022, et d'ouvrir une nouvelle école nationale de médecine afin d'élargir la portée des services de soins médicaux.

Le nombre d'étudiants admis annuellement dans les écoles de médecine passera ainsi de 3.058 actuellement à 3.458 pour la période 2022-2031, selon le plan du gouvernement.

Le groupe considère que l'augmentation du nombre de nouveaux médecins entraînera seulement plus de compétition et n'aidera pas à atténuer la disparité dans l'infrastructure médicale parmi les régions.

Les médecins protestent aussi contre le projet d'inclure la médecine orientale traditionnelle dans le système d'assurance de santé publique qu'ils considèrent comme moins scientifique et vitale.

Des membres de la KMA se sont mobilisés à Yeouido, dans l'ouest de Séoul, pour appeler le gouvernement à revoir son plan.

«Le gouvernement a mis en œuvre plusieurs plans de réforme médicale sans aucun dialogue avec les médecins», a indiqué un membre de la profession. «Un groupe de 130.000 médecins appellera une nouvelle fois le gouvernement à annuler son plan.»

Le gouvernement a exprimé son profond regret sur la grève générale des médecins, en leur demandant de se tourner vers le dialogue.

«Il sera difficile pour les médecins d'obtenir la confiance du peuple en menant une action collective qui pourrait éventuellement menacer la vie et la santé des patients», a déclaré le vice-ministre de la Santé Kim Ganglip lors d'un point de presse.

Le ministère de la Santé a déjà ordonné aux autorités locales de donner des ordres aux cliniques pour rouvrir leur service si la part des cliniques fermées dans leur région dépasse la barre des 30%.

Des membres de l'Association médicale coréenne (KMA) sont rassemblés à Yeouido, dans l'ouest de Séoul, le 14 août 2020, afin de protester contre le plan de réforme médicale du gouvernement.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page