Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : renforcement de la distanciation sociale à Séoul et dans le Gyeonggi

National 14.08.2020 à 22h34

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Le nombre de nouvelles infections à Séoul et dans ses environs est monté en flèche ce vendredi pour atteindre un niveau jamais enregistré, ce qui a conduit les autorités locales à restreindre les rassemblements afin de contenir la propagation du virus dans la région la plus peuplée du pays.

Vendredi à 18h, la capitale sud-coréenne, abritant près de 10 millions d'habitants, a rapporté 58 cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19), un nombre record depuis le déclenchement de l'épidémie plus tôt cette année. Le record précédent était de 46 cas, relevé le 10 mars.

La province du Gyeonggi, qui entoure Séoul, a aussi rapporté le niveau record de 62 cas vendredi à 18h, dépassant les 47 cas enregistrés un jour plus tôt.

La flambée des cas à Séoul et dans la province du Gyeonggi est en partie attribuée aux temples protestants où les règles de sécurité sanitaire et de distanciation sociale n'ont pas été strictement respectées.

Selon les autorités sanitaires, près de 200 cas survenus ces derniers jours sont liés à six temples protestants et une organisation de missionnaires à Séoul et dans ses régions adjacentes.

«Nous sommes dans une grave situation, alors que la métropole de Séoul pourrait être confrontée à une autre vague d'infections au Covid-19», a déclaré Jeong Eun-kyeong, la directrice des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), lors d'un point de presse.

«Nous sommes à un point (critique) qui déterminera si la propagation du virus peut être contrôlée par le système actuel de santé et si le niveau de distanciation sociale doit être relevé», a ajouté Jeong.

Le pays est actuellement au niveau 1 d'une échelle de trois pour la distanciation sociale qui a été adoptée en juin. Le niveau 2 peut être appliqué si le nombre journalier d'infections dépasse la barre des 50 et reste inférieur à 100 pendant 14 jours consécutifs.

La recrudescence des cas dans ces régions a mis les autorités locales en alerte élevée. Ils ont ordonné des restrictions pour les rassemblements et les activités dans les lieux de culte afin de contenir le virus.

Plus tard dans la journée, la mairie de Séoul a déclaré avoir décidé de mettre en place des restrictions renforcées pour les rassemblements dans près de 7.500 lieux de culte, y compris les temples protestants et bouddhiques.

Les événements impliquant des face-à-face, la distribution d'aliments et les repas en groupe seront interdits dans ces établissements. Durant les services religieux réguliers, les chants et les prières collectives seront aussi prohibés.

Le gouvernement de la province du Gyeonggi a relevé plus tôt dans la journée le niveau de distanciation sociale de manière à interdire les rassemblements dans les temples protestants et les autres lieux de culte.

Des agents sanitaires désinfectent un temple protestant dans l'arrondissement de Seongbuk à Séoul, le 14 août 2020, après l'apparition d'un nouveau foyer d'infections.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page