Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La BOK maintient son taux directeur sur fond de retombées croissantes du coronavirus

Actualités 27.08.2020 à 11h10

SEOUL, 27 août (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a gelé ce jeudi son taux d'intérêt directeur au plus bas niveau record de 0,5% alors qu'elle cherchait à évaluer les retombées économiques croissantes de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) dans un contexte de pression inflationniste modérée.

Comme largement attendu, le Comité de politique monétaire de la banque centrale sud-coréenne a gelé le taux repo de référence à sept jours pour la deuxième fois consécutive.

La BOK avait réduit le taux directeur à son plus bas niveau en mai après avoir revu à la baisse de manière urgente le taux d'un demi-point de pourcentage à 0,75% en mars pour amortir l'impact du Covid-19. En juillet, la banque centrale avait également maintenu le taux au niveau actuel.

Malgré la pandémie, l'économie sud-coréenne a montré des signes de reprise avec le ralentissement de la diminution des exportations et de la consommation intérieure, soutenue par des expéditions sortantes de produits clés, notamment de puces, et des dépenses budgétaires massives.

Des piles de conteneurs de fret d'import-export dans le plus grand port maritime de Corée du Sud à Busan, à 450 kilomètres au sud-est de Séoul, le 4 juin 2020.

La récente flambée des cas de virus a cependant aggravé les risques à la baisse auxquels la quatrième économie asiatique est confrontée, soulignant les perspectives antérieures de la banque centrale selon lesquelles l'économie connaîtra probablement une contraction plus forte que prévu cette année.

La Corée du Sud a signalé 441 autres cas de Covid-19 ce jeudi avec près de 4.000 patients supplémentaires identifiés à travers le pays au cours des 13 derniers jours.

Plus tôt cette semaine, le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, a déclaré devant les députés qu'il n'excluait pas la possibilité que l'économie coréenne se contracte d'environ 1% en 2020 et que le rythme de la reprise économique restera faible.

La BOK dévoilera ses perspectives économiques révisées plus tard dans la journée. En mai, la banque prévoyait un recul de l'économie coréenne de 0,2% cette année et une croissance de 3,1% l'année prochaine.

La quatrième économie d'Asie s'est contractée de 3,3% au deuxième trimestre par rapport à trois mois plus tôt après avoir reculé de 1,3% en glissement trimestriel entre janvier et mars.

La deuxième baisse trimestrielle consécutive de l'économie est survenue alors que les exportations, qui représentent 50% de l'économie coréenne, ont chuté au milieu des mesures de quarantaine mondiales provoquées par l'épidémie de virus.

Les citoyens attendent de se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre provisoire du quartier de Nowon, dans le nord de Séoul, le 26 août 2020.

L'inflation modérée de la Corée du Sud et les prix des logements toujours élevés semblent également justifier le gel des taux de la BOK ce mois-ci, ont déclaré des experts.

Les prix à la consommation du pays ont augmenté de 0,3% en juillet par rapport à l'année précédente, marquant la première hausse en trois mois. La BOK souhaite maintenir l'inflation à 2% à moyen terme.

Malgré les mesures prises par le gouvernement pour contrôler la hausse des prix des logements, le marché immobilier n'a pas encore été stabilisé.

Le volume des crédits accordés aux ménages a atteint un niveau record de 1.637.300 milliards de wons (1.380 milliards de dollars) en juin en raison des prêts immobiliers offerts par les banques.

Les experts ont déclaré que la BOK devrait maintenir le taux directeur stable tout au long de cette année, car elle fait face à une marge limitée pour d'autres baisses de taux.

«Malgré les incertitudes causées par la pandémie, le taux directeur devrait être gelé pendant une période de temps considérable en raison principalement de la marge limitée pour de nouvelles réductions», a déclaré Kim Sun-tae, économiste à la KB Kookmin Bank.

Le gouverneur Lee a déclaré plus tôt que le taux de base n'avait pas encore atteint la limite inférieure, mais a convenu que les deux réductions de taux de cette année l'avaient peut-être amené beaucoup plus près d'une telle limite.

Les analystes ont estimé que la BOK pourrait se concentrer sur des outils politiques non conventionnels, tels que les achats d'obligations d'Etat, plutôt que sur des baisses de taux, dans le but de répondre à la crise économique causée par la pandémie de Covid-19.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page