Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) La BOK prévoit que l'économie sud-coréenne se contractera de 1,3% cette année

Actualités 27.08.2020 à 16h24

SEOUL, 27 août (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a révisé à la baisse ses perspectives de croissance économique nationale pour cette année en prévoyant une contraction de 1,3% sur fond de retombées aggravées du nouveau coronavirus (Covid-19).

La nouvelle prévision pour la quatrième économie d'Asie a marqué une forte réduction par rapport à la contraction de 0,2% anticipée en mai par la banque centrale.

Ce serait la pire performance depuis 1998, année où l'économie sud-coréenne s'est contractée de 5,1% à cause de la crise financière asiatique de 1997-1998.

La BOK a également révisé à la baisse sa prévision de croissance 2021 à 2,8% par rapport à l'estimation précédente de 3,1%, dans un contexte d'incertitudes économiques causées par la pandémie de Covid-19.

La révision à la baisse est intervenue alors que les risques de détérioration se sont accrus sur fond d'épidémie de Covid-19 prolongée et d'extension au niveau national.

«L'économie devrait s'améliorer progressivement mais à un rythme plus lent que prévu», a anticipé la BOK dans un communiqué.

«Bien que la baisse des exportations s'améliore progressivement, la reprise de la consommation privée devrait être limitée par la résurgence des nouveaux cas de Covid-19 en Corée», a ajouté la banque centrale.

Dans le sillage de la première vague de l'épidémie de virus, l'économie sud-coréenne a montré quelques signes de reprise des exportations et de la consommation locale, grâce aux expéditions à l'étranger solides d'articles clés, tels que les puces mémoire et les dépenses budgétaires massives.

La Corée du Sud a rapporté 441 cas supplémentaires de Covid-19 jeudi, avec plus de 3.800 infections identifiées à travers le pays au cours des 14 derniers jours.

L'économie sud-coréenne s'est contractée de 3,3% en glissement trimestriel au deuxième trimestre, alors que les exportations ont chuté en raison des retombées de la pandémie.

La BOK a prévu un rebond de l'économie au troisième trimestre grâce aux dépenses budgétaires massives et aux meilleures expéditions vers l'étranger.

Mais la résurgence des nouveaux cas de Covid-19 offre une sombre perspective en termes de croissance, ont dit des experts.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a prédit plus tôt que l'économie de la Corée du Sud devrait baisser de seulement 0,8% en 2020 en glissement annuel grâce à sa réponse à la pandémie.

Mais si une autre vague épidémique se produit, l'économie devrait se contracter de 2% cette année, a-t-elle dit.

La prévision de la BOK est beaucoup plus faible que la croissance de 0,1% prédite par le gouvernement en juin.

Par ailleurs, la BOK a légèrement relevé sa prévision d'inflation à 0,4% par rapport à la précédente de 0,3%. Mais elle s'attend à ce que l'inflation augmente de 1% l'année prochaine, une légère baisse après l'estimation précédente de 1,1%.

Les exportations, qui représentent environ 50% de l'économie sud-coréenne, devrait baisser de 4,5% cette année, une diminution plus forte que l'estimation précédente d'un recul de 2,1%. La BOK prévoit que les expéditions à l'étranger augmenteront de 4,8% en 2021.

La banque centrale a indiqué que les dépenses privées devraient connaître une reprise à un rythme plus lent que prévu alors que la confiance des consommateurs restera faible sur fond de pandémie de Covid-19 prolongée.

Les dépenses des consommateurs devraient se contracter de 3,9% cette année par rapport à la prévision précédente de la banque centrale d'une baisse de 1,4%. L'année prochaine les dépenses privées pourraient augmenter de 3,8%.

Les investissements dans les biens d'équipement devraient s'accroître de 2,6% cette année grâce à des investissement dans les puces mémoire. L'année prochaine, ils devraient augmenter de 6,2%.

Les investissements dans la construction devraient reculer de 0,7% en 2020 et de 0,4% l'année prochaine.

La BOK, par ailleurs, a également révisé à la baisse les perspectives 2020 concernant l'excédent courant, en citant la morosité du commerce mondial.

L'excédent devrait atteindre 54 milliards de dollars cette année, plus faible que l'estimation précédente de 57 milliards de dollars. L'excédent pourrait atteindre 55 milliards de dollars en 2021, a ajouté la banque centrale.

En ce qui concerne l'emploi, la BOK a présenté une perspective plus sombre par rapport à celle de mai. Le nombre d'embauches devrait diminuer de 130.000 cette année, un revirement par rapport à l'estimation précédente d'une augmentation de 30.000. Mais en 2021, le chiffre pourrait être de 200.000.

Banque de Corée. (Photo fournie par Yonhap News TV)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page