Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : plus de 400 nouvelles infections, le niveau 3 en vue

Actualités 27.08.2020 à 16h51

SEOUL, 27 août (Yonhap) -- Le nombre de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) a bondi à plus de 400, le chiffre le plus élevé en presque six mois, alors que les infections groupées sporadiques et les voies de transmission inconnues ont continué de se multiplier à travers le pays, forçant les autorités sanitaires à considérer sérieusement l'adoption de restrictions antivirus les plus strictes.

Le pays a rapporté 441 nouveaux cas de coronavirus, dont 434 infections locales, portant le nombre total à 18.706, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Thursday's daily tally marks the first time that the country's daily virus cases surpassed the 400 threshold since March 7 when the country reported 483 cases following the massive outbreak in Daegu and its neighboring North Gyeongsang Province tied to followers of the minor religious sect Shincheonji.

Un membre du personnel médical se prépare à travailler dans un centre de dépistage à Séoul, le jeudi 27 août 2020.

La Corée du Sud avait placé la diffusion du virus sous contrôle alors que le nombre quotidien de nouveaux cas restait à deux chiffres jusqu'à début d'août.

Cependant, la hausse quotidienne de cas a atteint 103 le 14 août et est à trois chiffres depuis. Sur les deux dernières semaines, plus de 3.800 cas ont été rapportés en Corée du Sud, dont la plupart sont liés à un temple protestant dans le nord de Séoul et à une manifestation du 15 août, le jour de la Libération.

Parmi les 434 cas transmis localement, 313 ont été identifiés dans la zone métropolitaine de Séoul, abritant la moitié des 51 millions d'habitants du pays. C'est la première fois que le nombre de cas dépasse le seuil des 300 dans la région. Séoul a compté 154 cas, son chiffre quotidien le plus élevé, alors que la province du Gyeonggi, entourant la capitale, en a ajouté 100 et la ville portuaire d'Incheon, dans l'ouest du pays, 59.

D'autres grandes villes ont rapporté des infections additionnelles. Gwangju a déclaré 39 cas et Busan a confirmé huit cas.

La Sarang Jeil Church dans le nord de Séoul, un foyer à l'origine du bond récent des nouvelles infections, a rapporté un total de 959 cas de Covid-19. L'apparition de cas en lien avec le temple protestant a abouti à des infections dans au moins 23 lieux, 66 cas ayant été rapportés dans neuf provinces et villes, en plus du grand Séoul.

En ce qui concerne la manifestation du 15 août dans le centre de Séoul, au moins 273 patients ont été rapportés dans 10 différentes provinces et villes en dehors de la zone métropolitaine de Séoul.

Les autorités sanitaires ont précisé que seulement 32% des 5.912 personnes liées à la Sarang Jeil Church avaient subi des tests de dépistage jusqu'à présent. Parmi les 51.242 personnes liées à la manifestation du jour de la Libération, seulement 16% se sont fait dépister, ont-elles ajouté.

Le nombre de cas en lien avec une entreprise de vente en porte-à-porte à Séoul a grimpé à 56 et un immeuble d'appartements dans l'arrondissement de Guro, dans l'ouest de Séoul, en a rapporté 28.

En dehors de Séoul, une église baptiste à Gwangju a identifié 31 cas. Le nombre de cas liés à un établissement sportif intérieur à Wonju, dans la province du Gangwon, a augmenté à 64.

L'entrée de l'Assemblée nationale à Séoul est fermée le jeudi 27 août 2020.

Les autorités sanitaires ont averti qu'une autre vague d'infections au Covid-19 approchait alors que le virus se propage actuellement dans tout le pays.

Les nouveaux cas de virus du pays ont atteint le pic de 909 à la fin de février principalement, concernant principalement des fidèles de Shincheonji à Daegu, dans le sud-est du pays. Après des hauts et des bas de la courbe des nouveaux cas, le nombre quotidien est tombé à un seul chiffre à la fin d'avril et au début de mai.

Les autorités sanitaires ont averti toutefois que le dernier bond était bien pire que les dernières infections massives à Daegu, car le virus se propage dans la zone métropolitaine de Séoul densément peuplée et le nombre de cas avec des voies d'infection inconnues est en hausse.

Les autorités sanitaires doivent identifier encore les voies de transmission pour plus de 30% des cas qui ont été confirmés jeudi. Sur les deux dernières semaines, 19,4% des patients nouvellement ajoutés avaient des voies d'infection inconnues.

Afin d'endiguer la diffusion du virus, le pays a imposé dimanche dernier le régime de distanciation sociale de niveau 2 à l'échelle nationale et de grandes villes ont appliqué des mesures bien plus sévères.

La ville de Séoul a décidé d'interdire l'utilisation des transports en commun pour ceux ne portant pas de masque, et les rassemblements de 10 personnes ou plus sont restreints.

En vertu du niveau 2, les rassemblements de 50 personnes ou plus et ceux de plus de 100 sont interdits en principe. Les établissements dits à haut risque, y compris les karaokés, discothèques, cybercafés et restaurants avec buffet, doivent fermer leurs portes.

Les autorités sanitaires ont déclaré qu'elles examinaient les options pour passer au niveau 3, le plus élevé du système de distanciation sociale, et qu'elles discuteraient avec les autorités municipales et des experts pour déterminer bientôt si le pays doit ou non élever le degré de distanciation sociale à respecter. Le système compte trois niveaux.

«Respecter les mesures d'hygiène ne semble pas suffisant et, à ce moment précis, nous devons minimiser les rassemblements de personnes», a souligné Yoon Tae-ho, haut officiel de la santé, lors d'une conférence de presse. «Nous sommes ouverts à toute possibilité, y compris l'application de la distanciation de niveau 3 ou de mesures conformes au niveau 3.»

Des gens attendent de se faire dépister dans un centre de dépistage à Séoul, le jeudi 27 août 2020.

Si les restrictions actuelles sont renforcées à leur niveau le plus élevé, les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits. Non seulement les établissements à haut risque, comme les discothèques, mais aussi les installations à risque moyen, y compris les cinémas, les salles de mariage et les cafés, sont invitées à suspendre leurs opérations.

Sur fond de bond des infections nationales, le nombre de cas importés est tombé à un seul chiffre alors que seulement sept cas ont été rapportés. Le nombre total de cas importés est actuellement de 2.770.

La Corée du Sud a signalé un autre décès, alourdissant le bilan des cas mortels à 313. Presque la moitié des victimes avaient 80 ans ou plus alors que 305 d'entre elles avaient une maladie sous-jacente, selon les KCDC.

Le nombre de patients dans un état critique a atteint 46, quatre de plus que la veille.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 14.461, soit 93 de plus que la veille. Un total de 3.932 personnes sont en isolement pour des traitements, marquant un bond de 347 sur un jour.

Les KCDC ont indiqué qu'un total de 155 patients dans un état critique dans 36 hôpitaux dans tout le pays avaient reçu du remdesivir, un médicament expérimental utilisé conventionnellement pour Ebola.

Pour le développement de traitements basés sur le plasma sanguin, 1.223 personnes qui se sont rétablies totalement du virus ont exprimé leur volonté de donner leur plasma sanguin, selon les KCDC. Parmi elles, les autorités sanitaires ont déclaré avoir collecté des échantillons de plasma de 897 personnes.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page