Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Coronavirus : moins de 400 nouveaux cas, mesures antivirus renforcées dans la grande région de Séoul

Actualités 28.08.2020 à 17h01

SEOUL, 28 août (Yonhap) -- Le nombre de cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud est tombé à moins de 400 ce vendredi, mais pour endiguer davantage une autre vague d'infections à l'échelle nationale, les autorités sanitaires ont décidé d'appliquer des mesures de distanciation sociale plus strictes dans la grande région de Séoul pendant une semaine de plus avec des directives renforcées.

Le pays a signalé 371 cas additionnels de Covid-19, dont 359 locaux, portant le nombre total de cas à 19.077, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Le décompte quotidien de vendredi marque une forte baisse par rapport à la veille, lorsque les nouvelles infections dans le pays ont atteint un sommet en près de six mois à 441. Cependant, un nombre plus faible de tests la veille a pu faire baisser le nombre de nouveaux cas détectés, car certaines cliniques de dépistage du virus en plein air ont suspendu leurs opérations en raison du typhon Bavi.

Pourtant, le nombre de contaminations quotidiennes est resté à trois chiffres pendant plus de deux semaines.

Depuis le 14 août, plus de 4.300 cas ont été signalés en Corée du Sud, principalement liés à un temple protestant conservateur située dans le nord de Séoul et à une manifestation du 15 août, le jour de la Libération.

Des agents de santé effectuent des tests de dépistage du Covid-19 dans une clinique temporaire à Séoul, le 28 août 2020.

Sur les 359 cas transmis localement, 284 ont été identifiés dans la région de la capitale, qui abrite la moitié des 51 millions d'habitants du pays. Séoul a ajouté 145 cas supplémentaires, tandis que la province environnante du Gyeonggi et la ville portuaire occidentale d'Incheon ont signalé respectivement 112 et 27 patients.

D'autres grandes villes ont rapporté des infections supplémentaires, Gwangju, dans le sud-ouest du pays, ajoutant 17 cas et la ville portuaire de Busan, dans le sud-est, en confirmant huit autres. Les 17 provinces et municipalités du pays ont signalé des cas de virus supplémentaires.

La Sarang Jeil Church dans le nord de Séoul, un foyer du récent pic de nouvelles infections, a jusqu'à présent signalé 978 cas de Covid-19. Les patients en relation avec des temples ont également conduit à des infections dans au moins 25 localités, avec des cas signalés dans neuf provinces et municipalités différentes en dehors de la région métropolitaine de Séoul.

Au moins 294 patients ont été signalés lors de la manifestation du 15 août dans le centre de Séoul, avec 116 cas identifiés dans 10 provinces et municipalités différentes en dehors du grand Séoul.

Le nombre de cas attribués à un établissement commercial de porte-à-porte à Séoul est passé à 66, dont 49 détectés dans la province du Jeolla du Sud. Dans la ville de Gwangju, dans le sud-est, un club de tennis de table a signalé 14 cas de Covid-19.

La Corée du Sud était parvenue à maitriser le virus, les nouveaux cas quotidiens restant à deux chiffres jusqu'au début du mois d'août. Néanmoins, de multiples infections en grappes dans la grande région de Séoul, des églises aux immeubles de bureaux, ont commencé à éclater simultanément et ont mis à rude épreuve les efforts antivirus.

Les agents de santé se préparent à travailler alors que les citoyens font la queue dans une clinique de dépistage du virus à Gwangju, le 28 août 2020.

En août, un total de 1.460 cas de Covid-19 ont été signalés dans 12 temples, selon les KCDC.

«Les experts en maladies infectieuses prévoient que si la situation virale actuelle persiste, le nombre quotidien de cas de virus pourrait atteindre 800, voire 2.000 la semaine prochaine», a alerté la directrice des KCDC Jeong Eun-kyeong. «Nous exhortons les gens à annuler ou reporter les réunions et activités inutiles à l'extérieur de leur domicile.»

Jeong a ajouté que le taux de reproduction du virus, qui reflète le nombre moyen de personnes infectées par un patient, dans le pays est actuellement estimé à 1,5-2,5.

Pour endiguer la propagation du Covid-19, les autorités sanitaires ont d'abord appliqué la distanciation sociale de niveau 2 à Séoul et dans la province du Gyeonggi qui l'entoure pendant deux semaines à compter du 16 août.

La ville portuaire d'Incheon, dans l'ouest du pays, a été soumise à ces mesures trois jours plus tard avant que le gouvernement ne l'étende dimanche à l'ensemble du pays.

Cependant, comme les infections dans la grande région de Séoul ne montraient aucun signe de ralentissement, le gouvernement a décidé ce vendredi de prolonger la distanciation sociale de niveau 2 d'une semaine supplémentaire avec des mesures antivirus plus strictes qui seront appliquées à partir de dimanche et jusqu'au 6 septembre dans la zone métropolitaine de la capitale.

Selon les nouvelles directives, les repas sur place dans les restaurants et boulangeries de la grande région de Séoul ne seront pas autorisés entre 21h et 5h du matin, les cafés franchisés ne pourront offrir que des services de plats à emporter et de livraison.

Le gouvernement émettra également une ordonnance administrative interdisant les rassemblements dans les installations sportives intérieures, telles que les gymnases et les clubs de billard. Des mesures de prévention antivirus plus strictes seront également appliquées aux instituts privés et aux centres de soins pour personnes âgées.

Un agent de santé effectue un prélèvement sur un citoyen dans une clinique de dépistage du Covid-19 à Seogwipo, sur l'île de Jeju, en Corée du Sud, le 28 août 2020.

Il est conseillé à un tiers des travailleurs des institutions gouvernementales et publiques de travailler à domicile.

«Nous observons très sérieusement la situation virale dans la grande région de Séoul et nous déploierons tous les efforts pour enrayer la propagation du virus dans cette région», a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo.

Le nombre cumulé de cas de Covid-19 dans la grande région de Séoul a maintenant atteint 7.200, ce qui dépasse le chiffre enregistré dans la ville de Daegu, autrefois l'épicentre du virus du pays à la suite d'une épidémie massive liée aux fidèles de l'église Shincheonji de Jésus fin février.

Dans le cadre de la distanciation de niveau 2, les rassemblements intérieurs de 50 personnes ou plus ainsi que les réunions extérieures de 100 personnes ou plus sont fortement limités. Les événements sportifs doivent se dérouler sans public, tandis que les installations à haut risque d'infection, comme les bars et les cybercafés, doivent suspendre leurs activités. Le gouvernement a également interdit les services religieux en personne.

Certaines municipalités ont déjà adopté des mesures renforcées en avance. Par exemple, la capitale a obligé ses citoyens à porter des masques faciaux. Les rassemblements de 10 personnes ou plus sont limités à Séoul.

Les KCDC ont déclaré que si la situation épidémique ne s'améliorait pas même avec les nouvelles directives de niveau 2, le pays n'aurait d'autre choix que d'appliquer la distanciation de niveau 3, la plus stricte.

Le gouvernement s'est montré prudent quant à la mise en œuvre de la distanciation de niveau 3 car elle pourrait nuire gravement aux activités sociales et économiques de la population.

«La distanciation de niveau 3 est notre dernier recours», a déclaré Park. «Mais nous devrons être préparés si le pays doit passer au niveau 3 de distanciation.»

Sous le niveau 3, les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits. Il sera conseillé non seulement aux installations à haut risque, telles que les clubs, mais également aux installations à risque moyen, y compris les cinémas, les salles de mariage et les cafés, de suspendre leurs activités.

Tous les événements sportifs sont interdits et les installations publiques doivent fermer. Les écoles sont contraintes de passer à l'apprentissage à distance.

Le nombre de cas importés nouvellement identifiés s'élevait à 12, dont huit détectés aux points de contrôle de quarantaine dans les aéroports et les ports. Le nombre total de cas importés dans le pays est désormais de 2.782.

La Corée du Sud a signalé trois autres décès dus au coronavirus, portant le nombre de morts à 316. Le taux de mortalité du virus dans le pays est actuellement de 1,66%. Cependant, davantage de décès pourraient apparaître alors que le nombre de patients atteints du Covid-19 gravement malades a atteint 58, en hausse de 12 par rapport à la veille.

Le nombre total de personnes libérées de la quarantaine après un rétablissement complet s'élevait à 14.551, en hausse de 90 par rapport à la veille, avec 4.210 personnes isolées pour un traitement du Covid-19, en hausse de 278 par rapport à il y a un jour.

Une pancarte dans une église du quartier de Nowon, dans le nord de Séoul, indique que le bâtiment est fermé en raison d'infections virales, le 28 août 2020.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page