Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La Corée du Sud va produire en masse un médicament anticorps contre le Covid-19 à partir de ce mois-ci

Actualités 08.09.2020 à 22h42

SEOUL, 08 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud va commencer à produire en masse un médicament à base d'anticorps contre le nouveau coronavirus (Covid-19) plus tard ce mois-ci, ont annoncé ce mardi les autorités sanitaires.

Le directeur adjoint des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), Kwon Jun-wook, a déclaré que l'agence de sécurité des médicaments examinait actuellement les essais cliniques de phases 2 et 3 pour le traitement à base d'anticorps et que le pays avait pour objectif de produire en masse des anticorps commerciaux à partir de septembre.

Le processus, qui doit être réalisé dans une installation de production commerciale, peut ensuite être utilisé pour des essais cliniques à grande échelle, a déclaré le responsable, qui a ajouté que si le médicament reçoit l'autorisation après d'autres essais, il pourra être commercialisé.

Les médicaments à base d'anticorps stimulent le système immunitaire par divers moyens pour combattre l'infection.

Des chercheurs analysent actuellement les résultats des essais de phase 1 qui ont été autorisés le 17 juillet par le ministère. Ils ont obtenu également une autorisation pour l'étude de phase 1 sur le médicament en Grande-Bretagne le 29 juillet.

En plus du traitement par anticorps, Séoul cherche à utiliser le plasma sanguin pour lutter contre la pandémie, ce qui nécessite de collecter du sang auprès des personnes qui se sont remises du Covid-19.

En ce qui concerne un médicament à base de plasma sanguin, les autorités sanitaires ont déclaré que le ministère avait approuvé les essais de phase 2 pour son développement le 20 août et que six institutions médicales, y compris le Samsung Medical Center et l'Asan Medical Center, vérifieraient son efficacité et sa sécurité sur les patients atteints du Covid-19.

Les autorités sanitaires ont ajouté que du plasma sanguin pour les essais de phase 2 serait produit à partir de mardi et que l'approvisionnement serait achevé mi-octobre.

Les KCDC ont déclaré que, même s'il faut encore du temps, tous les efforts sont faits pour mettre au point un vaccin sûr qui pourra être administré d'ici l'automne 2021.

«A cette époque de l'année prochaine, tous les gens devraient être vaccinés contre le coronavirus», a déclaré l'agence, bien que le dosage et d'autres examens doivent être effectués.

L'agence s'est dit confiante qu'un traitement et des vaccins seront disponibles, mais a ajouté que les gens doivent être sur leurs gardes et prendre des mesures de prévention supplémentaires d'ici là.

Cette photo, fournie le 17 juillet 2020 par Celltrion Inc., montre des flacons contenant un matériau candidat de l'entreprise pour un médicament contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

mjp@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page