Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'ambassadeur sud-coréen au Sénat français pour présenter la réponse de Séoul au Covid-19

Actualités 09.09.2020 à 22h52
Choi Jong-moon, ambassadeur de la république de Corée en France, assiste à une audition du Sénat sur la réponse au nouveau coronavirus (Covid-19) à Paris, le mercredi 9 septembre 2020 (heure locale). Choi est invité à la réunion pour partager l'expérience de la lutte contre le Covid-19 de la Corée du Sud. (Photo fournie par l'ambassde sud-coréen en France. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 09 sept. (Yonhap) -- L'ambassadeur de la république de Corée en France, Choi Jong-moon, a assisté ce mercredi (heure locale) à une audition du Sénat sur la réponse au nouveau coronavirus (Covid-19) à Paris pour partager l'expérience de la lutte contre le Covid-19 de la Corée du Sud.

Invité à une audition de la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de la crise du Covid-19, Choi a souligné la nécessité d'une politique spéciale dans un contexte urgent comme la pandémie afin de protéger la vie du peuple.

Il a également expliqué que la Corée du Sud a pu faire face rapidement à la pandémie grâce au système établi lors des expériences passées.

L'ambassadeur a mis l'accent sur le rôle clé des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC) dans les tests, les traçages et les traitements, appelés «3T», qui ont permis d'éviter le confinement total et la fermeture des frontières.

Choi a présenté l'utilisation des données personnelles dans l'étude épidémiologique comme un moyen efficace pour identifier les personnes qui pourraient être en contact avec les porteurs du virus.

«Cette procédure a été mise en place sur la base de la loi adoptée par consensus à l'Assemblée nationale coréenne. En 2015, l'Assemblée nationale avait consulté des experts, des associations et bien sûr l'opinion publique», a ajouté Choi.

Selon lui, la coopération active des concitoyens à ces mesures était l'une des clés de succès du pays dans la lutte contre le coronavirus.

Par ailleurs, l'ambassadeur de France à Séoul, Philippe Lefort, a aussi participé à la réunion via vidéo.

«La Corée a traité la pandémie de la même façon qu'elle traite les incendies de forêt. On ne peut pas éviter des départs de feu mais il faut éviter qu'ils se transforment en incendies», a-t-il estimé.

Concernant les atouts de la Corée dans cette épreuve, l'ambassadeur Lefort a cité la conscience plus aiguë de la présence du danger en raison de sa proximité avec la Chine et de son expérience en 2015 face au Mers, la culture du masque qui a un effet visuel fort incitant la distanciation sociale et l'existence d'une structure d'état-major préétablie.

Il a décrit le système de réponse au Covid-19 de la Corée du Sud comme un «modèle foncièrement militaire».

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page