Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Dégradation de la situation alimentaire en Corée du Nord cette année à cause de pluies record

Actualités 11.09.2020 à 15h54
Cette capture d'écran de la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV) montre la sortie de son lit d'une rivière dans la province du Hwanghae du Nord le 7 août 2020. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 11 sept. (Yonhap) -- La Corée du Nord verra cette année le volume de ses récoltes agricoles fortement diminuer à cause de fortes pluies et inondations successives dans le sud du pays, a prévu l'initiative de surveillance agricole mondiale créée par le Groupe sur l'observation de la terre (GEOGLAM) et basée en Suisse dans un rapport publié mercredi.

«Il y a de grandes inquiétudes dans les provinces du sud (de la Corée du Nord) à cause de fortes pluies et inondations à la mi-août et des dégâts provoqués par de puissants vents et pluies entraînés par le typhon Bavi», a fait remarquer le rapport.

«Au début d'août, de fortes chutes de pluies ont entraîné des glissements de terrain et inondations à travers la péninsule coréenne, endommageant 39.296 hectares de terres agricoles, notamment dans les provinces du Hwanghae du Nord et du Kangwon. Le 27 août, le typhon Bavi est arrivé près de Pyongyang, apportant de forts pluies et vents dans les principales zones de production des Hwanghae du Nord et du Sud et endommageant des cultures sur pied», a-t-il poursuivi.

De surcroît, le rapport a mis en garde contre le risque d'inondations supplémentaires dans le futur comme des précipitations supérieures aux normales saisonnières sont prévues dans le courant de ce mois-ci alors que la saison des moissons commence.

Ces dégâts dus aux inondations sont d'autant plus graves que les récoltes n'ont pas été bonnes non plus les deux dernières années à cause d'une sécheresse sans précédent, de fortes chaleurs et d'inondations.

Le rapport a également noté que le pays communiste a fermé ses frontières et décidé de ne pas accepter d'aides extérieures pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Citant une enquête conjointe de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Programme alimentaire mondial (PAM) selon laquelle 40% de la population nord-coréenne est confrontée à une pénurie alimentaire, le groupe a prévu une dégradation de la situation dans le régime reclus cette année.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page