Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul réaffirme sa volonté de créer un nouveau dialogue avec Washington

International 13.09.2020 à 10h03

SEOUL, 13 sept. (Yonhap) -- Le vice-ministre des Affaires étrangères Cho Jong-kun a déclaré samedi que Séoul et Washington s'étaient engagés à lancer un nouveau dialogue de niveau opérationnel à la fin de l'automne, niant que les deux parties divergent sur la question.

Choi est rentré samedi de Washington où il a rencontré jeudi le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun pour discuter des moyens de renforcer l'alliance entre les deux pays.

Choi Jong-kun, vice-ministre des Affaires étrangères, prend la parole à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le samedi 12 septembre 2020, après avoir rencontré le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun à Washington.

Choi a dit que les deux parties se sont accordées à lancer un organe consultatif de niveau opérationnel, provisoirement nommé «Alliance Dialogue», entre officiels de niveau directeur du ministère sud-coréen des Affaires étrangères et du département d'Etat américain.

Il n'y a eu aucune mention concernant le nouveau dialogue dans le communiqué de presse publié vendredi par le département d'Etat et un journal sud-coréen a affirmé samedi, citant une source anonyme, que les Etats-Unis n'ont pas accepté l'établissement de l'Alliance Dialogue.

En prenant la parole devant des journalistes à l'aéroport international d'Incheon, Choi a souligné que les deux parties continueraient à travailler pour tenir un premier Alliance Dialogue en octobre.

«Le secrétaire adjoint Biegun et la partie américaine ont dit être entièrement d'accord avec (le nouveau forum de dialogue», a dit Choi. «L'objectif du dialogue est de permettre aux officiels de niveau directeur et aux officiels vice-ministériels de prendre part à des consultations continues et rapides sur un vaste éventail de question.»

En ce qui concerne l'absence de mention du dialogue dans le communiqué de presse du département d'Etat, Choi a expliqué que cela ne signifiait pas nécessairement que les deux parties sont en désaccord.

«Dans nos communiqués de presse, nous plaçons les questions que nous voulons souligner», a indiqué Choi. «Pour l'instant, le communiqué des Etats-Unis parle de la coordination dans la réponse au nouveau coronavirus et les nôtres ne le font pas.»

Quant aux discussions sur la Chine avec Biegun, Choi a dit n'avoir jamais été pressé de choisir une partie ou l'autre même si les Etats-Unis cherchent à contrôler la présence croissante de la Chine dans l'Indo-Pacifique.

«J'ai expliqué qu'avec l'alliance Corée-USA comme base, nous restions proches de la Chine sur les plans stratégique, économique et social», a fait savoir Choi.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page