Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Kang demande à la région de lancer un «message unifié» pour que reprenne le dialogue avec le Nord

Actualités 13.09.2020 à 09h57

SEOUL, 13 sept. (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a appelé samedi les pays d'Asie-Pacifique à envoyer un «message unifié» pour la reprise du dialogue avec la Corée du Nord, réaffirmant la détermination de Séoul à poursuivre ses efforts pour instaurer une paix durable dans la péninsule coréenne.

S'exprimant lors du Forum régional de l'Asean (ARF), par vidéoconférence, Kang a également souligné la volonté de la Corée du Sud d'améliorer les liens intercoréens par le biais de divers projets de coopération transfrontalière, qu'elle a qualifiés de «pierre angulaire» de la paix dans la péninsule.

Le dialogue intercoréen est à l'arrêt depuis l'impasse des négociations nucléaires entre Washington et Pyongyang survenue après l'échec du sommet à Hanoï en février dernier.

«La ministre Kang a déclaré que bien qu'il soit difficile de surmonter la méfiance de longue date dans la péninsule coréenne, la question de la péninsule ne peut être réglée que par un dialogue et une coopération soutenus», a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué de presse.

«La ministre a dit s'attendre à ce que l'ARF envoie un message unifié appelant à une résolution pacifique de la question par une reprise rapide du dialogue», a-t-il ajouté.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha s'exprime lors de la session vidéo du Forum régional de l'Asean 2020 au ministère des Affaires étrangères à Séoul le 12 septembre 2020. (Photo fournie par le ministère des des Affaires étrangères. Archivage et revente interdits)

Les participants à la session ministérielle ont partagé l'opinion selon laquelle la paix dans la péninsule est directement liée à la paix et à la prospérité dans l'ensemble de la région. Mais ils ont également mentionné la nécessité d'appliquer les sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies contre la Corée du Nord.

La réunion en ligne de l'ARF a rassemblé des représentants de 27 pays, dont les 10 pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, les Etats-Unis, la Chine et le Japon.

Le ministre des affaires étrangères nord-coréen Ri Son-gwon n'y a pas participé. An Kwang-in, un diplomate nord-coréen de haut rang en Indonésie, a assisté à la réunion à sa place.

Sur la question de la mer de Chine méridionale, Kang a réitéré la position de Séoul en faveur de la liberté de navigation et de survol de cette voie d'eau stratégiquement importante, affirmant que la paix dans cette mer est particulièrement cruciale en cette période de crise du Covid-19.

Abordant la question des réfugiés ayant fui la Birmanie vers le Bangladesh, Kang a noté que Séoul contemple de fournir une aide humanitaire de 5,5 millions de dollars pour les réfugiés cette année.

En outre, la ministre a souligné l'importance pour les pays de la région de rester vigilants face à divers défis sécuritaires non traditionnels, tels que le terrorisme et les cyberincursions, notant l'augmentation de l'usage d'Internet durant la pandémie.

Kang a participé mercredi à la réunion de l'Asean Plus Trois, qui comprend la Corée du Sud, la Chine et le Japon; à la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Corée du Sud et de l'Asean et la réunion du sommet de l'Asie orientale (EAS). Toutes ces réunions se sont déroulées par vidéoconférence en raison de la pandémie de Covid-19.

Durant ces entretiens, Kang a appelé à renforcer la coopération multilatérale pour lutter contre les problèmes transnationaux, tels que le nouveau coronavirus, tout en réaffirmant la détermination de Séoul à approfondir les relations avec l'Asean dans le cadre de sa nouvelle politique Sud.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page