Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : moins de 200 cas depuis 2 semaines, mais un rebond des infections locales

National 16.09.2020 à 16h06
Des personnes font la queue pour subir un test de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) au Centre médical national (NMC) à Séoul, le mercredi 16 septembre 2020.
Des officiels quarantaines mènent une opération de désinfection sur un marché à Suwon, dans la province du Gyeonggi, le mercredi 16 septembre 2020, à l'approche de la fête des moissons, Chuseok.
Des élèves de la troisième année d'un lycée à Busan passe un dernier examen blanc le mercredi 16 septembre 2020, avant l'examen d'entrée à l'université prévu pour le 3 décembre, sur fond d'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19).
Un panneau annonçant des mesures de quarantaine est installé devant l'entrée d'un lycée dans le quartier de Yongsan, à Séoul, le mardi 15 septembre 2020.
Une rue piétonne du quartier de Myeongdong, à Séoul, est presque déserte le mardi 15 septembre 2020, le deuxième jour de l'allégement des restrictions antivirus dans la zone métropolitaine de la capitale.

SEOUL, 16 sept. (Yonhap) -- Les cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) sont restés en dessous de 200 pendant deux semaines, mais les infections locales ont rebondi à trois chiffres en raison des clusters d'infections et des transmissions d'origine inconnue.

Le pays a ajouté 113 cas de Covid-19, dont 105 infections locales, portant le nombre total de cas à 22.504, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA). Le chiffre a marqué une hausse par rapport aux 106 nouveaux cas signalés mardi et 109 cas lundi.

Le nombre d'infections locales a rebondi à trois chiffres après être resté en dessous de 100 pendant trois jours d'affilée.

Les nouveaux cas ont diminué grâce aux mesures de distanciation sociale plus strictes, mais l'augmentation des infections avec des voies de transmissions inconnues et les clusters d'infections entravent la lutte contre le virus du pays.

Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas avec des voies de transmission non identifiées a atteint un record de 25,4% du total des nouveaux cas.

«Avec les nouveaux cas qui ne baissent pas à deux chiffres, le ralentissement des nouvelles infections est dans l'impasse», a déclaré le vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales Kim Ganglip dans un point de presse.

«A la lumière des nombreux cas avec des voies d'infection inconnues, il semble qu'il y ait des infections cachées dans les communautés», a-t-il indiqué.

Les nouvelles infections quotidiennes du pays sont restées à trois chiffres pendant plus d'un mois, principalement à cause de cas liés à un temples protestant dans le nord de Séoul et un grand rassemblement antigouvernemental tenu le 15 août. Les nouveaux cas quotidiens ont bondi à 441 le 27 août.

Pour contenir la propagation rapide du Covid-19, le pays a adopté un régime de distanciation sociale renforcé, des mesures de niveau 2,5, à Séoul et dans ses environs le 30 août, et l'a appliqué pendant deux semaines.

Mais le pays a assoupli le régime au niveau 2 lundi, permettant de nouveau l'opération normale des restaurants et cafés dans un contexte de ralentissement des nouveaux cas quotidiens et de difficultés économiques.

La Corée du Sud a également décidé mardi de permettre à tous les établissements scolaires dans la région métropolitaine de Séoul de reprendre les cours en classe la semaine prochaine après plusieurs semaines de fermeture.

Mais le pays applique toujours des mesures de niveau 2. En vertu de ce régime, les réunions intérieures de plus de 50 personnes et celles de plus de 100 personnes en extérieur sont interdites.

Les autorités sanitaires font face à un défi difficile pour empêcher un rebond potentiel de nouveaux cas durant la fête des moissons, Chuseok, et maîtriser à la fois le Covid-19 et la grippe saisonnière.

Le pays a désigné les deux semaines à partir du 28 septembre comme une période spéciale pour les efforts antivirus à l'échelle nationale, alors que les déplacements de la population devraient augmenter durant la fête des moissons, du 30 septembre au 4 octobre.

Dans le cadre des efforts pour contenir la propagation du Covid-19, le gouvernement a décidé de maintenir les frais de péage sur les principales autoroutes entre les 30 septembre et 2 octobre. Les autorités exonèrent habituellement les automobilistes de ces frais pendant les vacances de Chuseok.

Parmi les nouveaux cas locaux, 49 ont été rapportés à Séoul et 24 dans la province du Gyeonggi. Incheon, à l'ouest de Séoul, a rapporté huit cas supplémentaires.

D'autres municipalités ont signalé de nouvelles infections. La ville portuaire de Busan et la ville de Daegu ont ajouté chacune quatre nouveaux cas.

Les infections liées à la Sarang Jeil Church dans le nord de Séoul, foyer du bond récent, sont restées inchangées à 1.168, depuis vendredi. Les cas liés à un rassemblement antigouvernemental à Séoul se sont élevés à 585 jusqu'à midi, en hausse de quatre par rapport à la veille.

Les clusters d'infections sporadiques n'ont pas montré de signes de ralentissement. Une entreprise d'exportation et de distribution de masques dans le sud de Séoul a ajouté sept nouveaux cas, portant le total à 21. Les infections en lien avec un groupe de randonneurs dans le grand Séoul se sont élevées à 47, soit quatre cas de plus qu'un jour plus tôt.

Le pays, par ailleurs, a rapporté huit cas importés, et deux infections sont venus d'Inde et deux autres des Etats-Unis.

La Corée du Sud n'a rapporté aucun décès supplémentaire, maintenant le nombre de cas mortels à 367. Le taux de mortalité a atteint 1,63%.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique s'est élevé à 160, en hausse de deux par rapport à la veille.

La KDCA a fait savoir que le pays chercherait à ajouter environ 400 lits de soins intensifs afin de traiter les patients atteints du Covid-19 d'ici mars de l'année prochaine pour augmenter le total à plus de 600.

La forte hausse des patients dans un état grave ou critique dans le grand Séoul a fait naître des préoccupations sur la pénurie potentielle de lits hospitaliers.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 19.310, soit 432 de plus qu'un jour plus tôt. Cela indique que plus de 84% des patients du Covid-19 ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 2.178.832 tests depuis de 3 janvier.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page