Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La ville de Séoul va réclamer un dédommagement de 4,6 Mds de wons au pasteur Jun

Actualités 18.09.2020 à 15h26

SEOUL, 18 sept. (Yonhap) -- La mairie de Séoul a annoncé ce vendredi son intention de demander un dédommagement de 4,6 milliards de wons (3,9 millions de dollars) au pasteur Jun Kwang-hoon de la Sarang Jeil Church, accusé d'avoir aggravé l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) dans la capitale.

Malgré une interdiction de manifester, le pasteur du temple protestant du nord de Séoul est soupçonné d'avoir mené le grand rassemblement antigouvernemental, auquel ont participé plusieurs milliers de personnes, sur la place de Gwanghwamun le 15 août dernier, jour de la Libération. Jun a été testé plus tard positif au Covid-19.

Des milliers de personnes participent à une manifestation antigouvernementale dans le centre de Séoul, le 15 août 2020.

«Même en limitant les dommages aux cas rapportés à Séoul, (les dommages) infligés à la municipalité, à l'agence en charge des transports, aux bureaux de quartier, au pays et à l'assurance santé sont estimés à 13,1 milliards de wons», a expliqué la mairie dans un communiqué de presse.

Le montant comprend 330 millions de wons pour traiter les 641 patients qui ont été rapportés dans la capitale et 663 millions de wons pour couvrir les frais de ceux qui ont été mis en isolement chez eux à cause de contacts possibles avec des membres du temple protestant. La ville a également pris en compte des pertes indirectes, comme celles provoquées par la baisse du nombre d'usagers des transports en commun.

«Mais ce n'est qu'une partie des pertes tangibles», a dit le porte-parole de la ville, Hwang In-sik, durant une conférence de presse.

«Les difficultés auxquelles font face les citoyens à cause de la distanciation sociale renforcée et de son impact sur l'économie locale sont importantes au point qu'elles ne sont même pas quantifiables», a souligné Hwang, en ajoutant que la ville prendra «toutes les mesures possibles» pour prouver les dommages causés par le temple protestant et le pasteur.

Le gouvernement avait placé la zone métropolitaine de Séoul sous un régime renforcé de distanciation sociale suite à un bond de cas. Les établissements sportifs intérieurs et les cybercafés avaient suspendu leurs activités alors que les cafés et les restaurants étaient obligés de ne pas laisser les clients manger à l'intérieur après 21h. Les mesures ont été levées au début de cette semaine.

Un boulevard de Séoul est presque désert le 5 septembre 2020 sur fond de directives de distanciation sociale renforcées.

Les autorités municipales estiment que Jun a non seulement entravé les efforts de traçage des cas mais aussi soumis de faux documents concernant les membres de son temple, entraînant ainsi une résurgence des cas de contamination au virus dans le grand Séoul.

Le temple protestant et le pasteur ont réfuté toutefois ces affirmations et ont accusé le gouvernement de ne pas avoir contenu correctement le virus.

«Les autorités sanitaires doivent indemniser les citoyens et prendre la responsabilité de ne pas avoir bloqué parfaitement une souche mutée du virus», ont dit des avocats représentant le temple protestant dans un communiqué de presse.

Ils ont aussi exhorté le gouvernement à intenter un procès contre la Chine, où le virus est apparu la première fois, en vue d'obtenir des compensations.

Cette photo, prise le 18 août 2020, montre la Sarang Jeil Church dans le nord de Séoul.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens à Séoul, qui est tombé à moins de 10 début août, a bondi à plus de 150 durant les jours qui ont suivi les manifestations tenues le 15 août. Le chiffre a été de 154 le 26 août, selon la ville de Séoul et l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

La KDCA a déclaré compter jeudi à midi 1.168 cas liés à la Sarang Jeil Church et 587 aux manifestations qui se sont tenues le 15 août à l'échelle nationale.

La récente hausse de cas a suscité des inquiétudes dans un contexte où une majorité de cas ont été identifiés dans la zone métropolitaine densément peuplée et la plupart des patients sont des personnes âgées qui sont plus vulnérables au virus.

Les autorités municipales ont déclaré prévoir de déposer des documents concernés pour le procès à la Cour centrale du district de Séoul à 16h.

Séoul a signalé 46 nouveaux cas ce vendredi, alourdissant son nombre total à 4.904, selon la KDCA. Le cumul des infections comptabilisées en Corée du Sud a atteint 22.783, 126 de plus que la veille.

Le pasteur Jun Kwang-hoon regarde son smartphone le 17 lundi août 2020 avant d'être transporté vers un hôpital pour le traitement du Covid-19.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page