Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : moins de 200 nouveaux cas pour le 16e jour d'affilée, les infections locales toujours à trois chiffres

Actualités 18.09.2020 à 18h43

SEOUL, 18 sept. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) sont restés en dessous de 200 pour le 16e jour consécutif ce vendredi, mais les autorités sanitaires restent en état d'alerte alors que des foyers d'infections sporadiques continuent à se multiplier et que les cas de transmission par voies inconnues ont atteint un nouveau record.

Le pays a ajouté 126 nouveaux cas de Covid-19, dont 109 infections locales, portant le nombre total de cas à 22.783, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le chiffre a marqué une baisse par rapport aux 153 nouvelles infections rapportées jeudi, mais les données sont plus élevées que les 113 cas de mercredi. Les autorités sanitaires cherchent à faire baisser les nouveaux cas à moins de 100.

Le nombre d'infections locales est resté à trois chiffres pour le troisième jour consécutif.

Les nouveaux cas du pays ont ralenti grâce aux mesures de distanciation sociale plus strictes, mais ce ralentissement a atteint une limite en raison des cas dont les voies de transmission sont inconnues et des foyers d'infection.

Des citoyens attendent de se faire dépister au nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre établi dans le quartier de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le vendredi 18 vendredi 2020.

Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas dont les voies de transmission sont inconnues a enregistré un nouveau record de 26,8% du total des cas.

Selon les KDCA, la phase actuelle de l'épidémie du virus est plus «dangereuse et périlleuse» que la première vague de la pandémie de Covid-19 qui a touché le pays au début de l'année.

«Nous ne pouvons pas écarter la possibilité que les infections pourraient fortement augmenter si des foyers d'infection apparaissent à travers le pays», a dit Kwon Joon-wook, directeur adjoint des KCDC, lors d'un point de presse régulier.

«Avec les directives de distanciation sociale, nous empêchons actuellement une autre vague de pandémie qui pourrait survenir (à tout moment)», a-t-il ajouté.

«Les nouveaux cas ralentissent, mais lentement. Le nombre de patients atteints du Covid-19 ne baisse pas considérablement dans le grand Séoul alors que les cas avec des voies de transmission inconnues et les clusters d'infections persistent», a fait savoir Yoon Tae-ho, haut officiel du ministère de la Santé, dans un point de presse.

«Des infections qui sont en dehors du contrôle des autorités de quarantaine existent dans la zone métropolitaine de Séoul», a-t-il ajouté.

Les autorités sanitaires ont averti que la propagation du virus dans les zones hors de Séoul est aussi grave que dans la région métropolitaine de la capitale.

Les nouvelles infections quotidiennes du pays sont restées à trois chiffres pendant plus d'un mois, principalement à cause des cas liés à un temple protestant dans le nord de Séoul et un grand rassemblement antigouvernemental tenu le 15 août. Les nouveaux cas quotidiens ont bondi à 441 le 27 août.

Pour contenir la propagation rapide du Covid-19, le pays a adopté un régime de distanciation sociale renforcé, des mesures de niveau 2,5, à Séoul et dans ses environs le 30 août, et l'a appliqué pendant deux semaines.

Mais le pays a assoupli le régime au niveau 2 lundi, permettant de nouveau l'opération normale des restaurants et cafés dans un contexte de ralentissement des nouveaux cas quotidiens et de difficultés économiques.

Les autorités sanitaires font face à un défi difficile pour empêcher un rebond potentiel de nouveaux cas durant la fête des moissons, Chuseok, et maîtriser à la fois le Covid-19 et la grippe saisonnière.

Parmi les infections nouvellement rapportées, 46 cas ont été signalés à Séoul et 32 dans la province du Gyeonggi. Incheon, à l'ouest de Séoul, a rapporté quatre cas supplémentaires.

D'autres municipalités ont rapporté de nouvelles infections. Daegu, dans le sud-est du pays, et la ville centrale de Daejeon ont ajouté chacune deux nouveaux cas.

Les infections liées à la Sarang Jeil Church dans le nord de Séoul, foyer du bond récent, sont inchangées à 1.168 depuis vendredi dernier. Les cas liés au rassemblement antigouvernemental du jour de la Libération à Séoul se sont élevés à 609 jusqu'à ce midi, en hausse de cinq par rapport à hier.

Cette photo prise le 17 septembre 2020 montre une annonce de fermeture temporaire due au nouveau coronavirus d'un magasin à Myeongdong à Séoul.
Un festival de cirque au volant se déroule dans l'arrondissement de Mapo à l'ouest de Séoul, le 18 septembre 2020.

Des foyers d'infection sporadiques continuent d'apparaître. Les cas liés à des usines du fabricant automobile Kia Motors se sont élevés à 13. Les infections en lien avec le bureau national des impôts à Séoul ont augmenté à cinq.

Les autorités sanitaires ont indiqué qu'un total de 56 personnes ont été testées positives pour le virus dans quatre établissements religieux depuis septembre.

Le pays, par ailleurs, a rapporté 17 cas importés, dont quatre sont venus de l'Ouzbékistan et quatre autres des Etats-Unis. Le total des infections importées a atteint 3.063.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique s'est élevé à 150, en baisse de 10 par rapport à la veille.

La KDCA a déclaré prévoir que le nombre de ces patients baissera progressivement alors que le pic semble avoit été atteint ces jours-ci.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 19.771, soit 228 de plus qu'un jour plus tôt.

La Corée du Sud a effectué 2.206.365 tests depuis de 3 janvier.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page