Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : plus de 100 nouveaux cas pour le 3e jour, pas de répit à l'approche de Chuseok

Actualités 25.09.2020 à 14h39
Des travailleurs sanitaires mènent une opération de désinfection près de la Sarang Jeil Church, dans le quartier de Seongbuk, le jeudi 24 septembre 2020, à l'approche de la fête des moissons.
Des citoyens attendent de se faire dépister pour le nouveau coronavirus (Covid-19) au centre médical public de l'arrondissement de Dobong, dans le nord de Séoul le jeudi 24 septembre 2020.
Des passagers aériens enregistrent leur bagages à l'aéroport international d'Incheon le vendredi 25 septembre 2020, pour se diriger vers Hanoï au Vietnam. La Corée du Sud et les Vietnam sont convenus de reprendre les vols après quelques mois de suspension en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

SEOUL, 25 sept. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) sont restés au-dessus de 100 pour le troisième jour consécutif en raison des clusters d'infections sporadiques, mettant la lutte contre le virus du pays à l'épreuve à l'approche de la fête des moissons, Chuseok.

Le pays a ajouté 114 cas additionnels de Covid-19, dont 95 infections locales, portant le nombre total de cas à 23.455, selon l'Agence coréenne pour le contrôle et la prévention des maladies (KDCA).

Le chiffre est plus faible que les 125 cas rapportés jeudi, mais est supérieur aux 110 nouvelles infections signalées mercredi. Les cas quotidiens avaient pourtant diminué à deux chiffres pendant trois jours d'affilée jusqu'à mardi.

Les nouvelles infections quotidiennes du pays étaient à trois chiffres depuis plus d'un mois à partir du 14 août en raison de cas liés à un temple protestant de Séoul et à un rassemblement antigouvernemental avec des nouveaux cas augmentant à 441 le 27 août.

Les nouvelles infections ont ralenti grâce à des mesures de distanciation sociale renforcées, mais elles ne sont pas passées en dessous de 100, la cible fixée par les autorités sanitaires.

La lutte contre le virus du pays se trouve dans une étape importante à l'approche des vacances des moissons, du 30 septembre au 4 octobre.

Plusieurs millions de Sud-Coréens traverseront le pays pour rendre visite à des membres de leur famille.

Le pays a désigné les deux semaines à partir du 28 septembre comme une période spéciale pour les efforts antivirus à l'échelle nationale.

«La fête de Chuseok sera le plus grand facteur de risque pour prévenir la pandémie, alors qu'un grand nombre de personnes devraient se déplacer», a dit le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo dans un point de presse.

«Les cas de virus se sont ralentis, mais compte tenu des infections cachées et de la fatigue du peuple, la façon de contenir le virus durant la fête sera un point critique dans la décision du degré de l'épidémie en automne», a-t-il ajouté.

Durant Chuseok, 11 types d'installations «à haut risque», dont les discothèques, bars et buffets, verront leurs activités suspendues dans la zone métropolitaine de Séoul pendant une période de deux semaines.

Le gouvernement projette également de renforcer les mesures de quarantaine dans les établissements comme les restaurants et cinémas à Séoul et dans ses environs.

Le pays ordonnera à cinq types d'installations à risque dans les région en dehors de la capitale de fermer pendant une semaine.

La Corée du Sud impose actuellement un régime de distanciation sociale de niveau 2 à travers la nation. Elle possède un système de distanciation sociale à trois niveaux. En vertu du niveau 2, tous les rassemblements intérieurs de 50 personnes ou plus et ceux de 100 personnes ou plus à l'extérieur sont interdits. En vertu du niveau le plus élevé, tous les rassemblements de 10 ou plus sont restreints.

Parmi les infections locales, 56 cas ont été rapportés à Séoul et 26 dans la province du Gyeonggi. Incheon, ville située à l'ouest de Séoul a signalé quatre cas supplémentaires.

D'autres municipalités ont signalé de nouvelles infections. La ville portuaire de Busan a ajouté deux cas et la province du Gyengsang du Nord a rapporté quatre nouvelles infections.

Les clusters d'infections sporadiques continuent d'apparaître à travers la nation. Les cas liés à l'hôpital Yonsei Severance dans l'ouest de Séoul se sont élevés à 58 jusqu'à jeudi midi. Les infections en lien avec un hôpital psychiatrique à Goyang, dans la province du Gyeonggj, juste au nord de Séoul, ont atteint 39.

Le pays, par ailleurs, a ajouté 19 cas importés, avec huit infections venues d'Ouzbékistan et trois des Philippines. Le nombre total de cas importés s'est élevé à 3.149.

La Corée du Sud a rapporté deux décès supplémentaires, portant le bilan des cas mortels à 395. Le taux de mortalité était de 1,68%.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique a atteint 128, en hausse de deux par rapport à la veille.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 20.978, soit 146 de plus qu'un jour plus tôt.

La Corée du Sud a effectué 2.280.276 tests depuis le 3 janvier et a rapporté son premier cas le 20 janvier.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page