Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Les Garde-côtes concluent que l'officiel sud-coréen tué a tenté de faire défection au Nord

National 29.09.2020 à 15h43
Yoon Seong-hyun, chef de l'équipe d'enquête des Garde-côtes donne un point de presse sur les résultats provisoires de l'enquête liée au fonctionnaire tué par l'armée nord-coréenne.
Carte d'identification de l'officiel tué en mer Jaune. Elle a été retrouvée sur le navire. (Photo fournie par le grand frère du fonctionnaire. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 29 sept. (Yonhap) -- Les Garde-côtes sud-coréens ont déclaré mardi que l'officiel sud-coréen en charge du contrôle de la pêche qui a été tué par balles par des soldats nord-coréens avait cherché à faire défection au Nord.

Les Garde-côtes ont tiré cette conclusion en se basant sur des renseignements recueillis auprès de l'armée, une analyse des courants marins le jour de l'incident et d'autres éléments circonstanciels.

«L'officiel portait un gilet de sauvetage et s'était accroché à un matériel à la dérive quand il a été aperçu par le Nord», a dit Yoon Seong-hyun, chef de l'équipe d'enquête, durant un point de presse pour annoncer les résultats provisoires de l'enquête.

«La Corée du Nord connaissait également les détails personnels du fonctionnaire, dont son nom, son âge, sa ville natale et sa taille.»

L'équipe a également analysé la direction des courants de marée le 21 septembre, jour où il a disparu, et a conclu qu'il ne pouvait pas être là où il a été retrouvé s'il n'avait pas nagé.

Yoon a ajouté que les thèses de l'accident et du suicide étaient très peu probables, bien que l'équipe d'enquête n'ait pas exclu de tels scénarios. L'équipe a conclu qu'une paire de claquettes qui a été retrouvée sur un pont du navire surveillant les bateaux de pêche appartenait à l'officiel âgé de 47 ans. Elle a été envoyée au Service national de médicine légale (NFS) pour plus d'analyses.

Il n'a pas été clarifié s'il avait porté ou non un gilet de sauvetage à bord du vaisseau, mais un collègue a témoigné qu'il n'en portait pas dans le kiosque de timonerie. L'officiel avait également parlé par téléphone à son fils juste avant le début de son travail à minuit dans la nuit du 20 au 21 septembre. Il s'agit de sa dernière conversation téléphonique.

Yoon a indiqué que l'équipe avait également analysé des séquences télévisées en circuit fermé du navire, 731 vidéos au total, mais n'avait trouvé aucune information importante sur l'homme, qui aurait disparu le 21 septembre entre 2h et 11h30.

«En se basant sur l'enquête jusqu'à présent, nous pensons qu'il avait l'intention de faire défection au Nord», a dit Yoon, en ajoutant qu'il «connaissait bien les eaux autour de l'île de Yeonpyeong», île frontalière près de la Ligne de limite Nord (NLL), où l'officiel a disparu.

Yoon a également indiqué que le fonctionnaire tué était endetté à hauteur d'environ 330 millions de wons (282.000 dollars), dont 268 millions de wons avaient été accumulés à travers des jeux en ligne. Il a ajouté que ses difficultés financières n'avaient pas été un facteur décisif dans la conclusion des Garde-côtes selon laquelle il a cherché à faire défection.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page