Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul réaffirme vouloir déclarer la fin de la guerre malgré le meurtre de l'officiel

Actualités 07.10.2020 à 14h33
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha assiste à un audit à l'Assemblée nationale le mercredi 7 octobre 2020.

SEOUL, 07 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud reste déterminée à poursuivre ses efforts pour la déclaration de fin officielle de la guerre de Corée (1950-1953) et la coopération transfrontalière avec la Corée du Nord malgré le meurtre de l'officiel en charge du contrôle des pêches, a dit ce mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Dans un rapport politique pour l'audit parlementaire, le ministère a souligné son objectif ferme de relancer le dialogue avec le Nord et préparer une paix durable sur la péninsule coréenne, en assurant qu'il traite «fermement» l'incident de septembre.

«En considérant l'état des relations intercoréennes, le ministère cherchera continuellement la coopération avec la communauté internationale pour une déclaration de fin de la guerre sur la péninsule coréenne, la coopération dans la santé publique et la quarantaine liée au nouveau coronavirus (Covid-19) et la réalisation du projet de transformer la Zone démilitarisée (DMZ) en une zone de paix internationale», a indiqué le ministère.

Le ministère a également dit qu'il continuerait la coordination stratégique avec les Etats-Unis pour préparer l'éventuelle reprise des pourparlers nucléaires entre Pyongyang et Washington.

«En se basant sur la coopération étroite entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, le ministère explorera un rôle actif pour promouvoir le dialogue entre les deux Corées et les Etats-Unis», a fait savoir le ministère.

«Le ministère continuera de poursuivre des consultations globales (avec les Etats-Unis) sur la dénucléarisation, les relations entre les deux Corées et entre le Nord et les Etats-Unis, et le régime de paix», a-t-il ajouté.

Durant l'audit parlementaire, le ministère a également déclaré que le gouvernement avait aidé jusqu'au 1er octobre un total de 49.356 ressortissants sud-coréens à rentrer au pays depuis 120 pays frappés par le Covid-19.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page